Google+ Badge

mercredi 10 décembre 2014

C.f.e (Centre de formalités administratives des entreprises) : Elargi à d’autres partenaires, le nouveau guichet unique est désormais opérationne

Photo de circonstance

Si le projet de construction de la M.e.c (Maison de l’entreprise du Congo) est imminent et que son comité de pilotage est désormais fonctionnel, il est nécessaire que le nouveau guichet unique du C.f.e (Centre de formalités administratives des entreprises) élargi à d’autres partenaires, soit aussi opérationnel, pour contribuer à l’amélioration du climat des affaires.

C’est ce qui est fait. En effet, lundi 24 novembre 2014, Mme Yvonne Adélaïde Mougany, ministre des petites, moyennes entreprises et de l’artisanat, a procédé au lancement officiel des activités du nouveau guichet unique, qui réunit désormais 29 partenaires, tant du secteur public que du secteur privé. La cérémonie de lancement de ce nouveau guichet unique a eu lieu à l’hôtel Ledger Plaza Maya-Maya, à Brazzaville.

C’est depuis 1994 que le principe du guichet unique, pour la déclaration d’entreprise, est opérationnel au Congo, avec la création, par décret n°94-568 du 10 octobre 1994, modifié par le décret 95-183 du 18 octobre 1995, du C.f.e (Centre de formalités administratives des entreprises), comme service public. Mais, le nombre des administrations publiques qu’il regroupait était limité.Le nouveau guichet unique est élargi aux services comme les cadastres, les impôts, les hydrocarbures ainsi que les syndicats patronaux (U.n.o.c (Union nationale des opérateurs économiques du Congo), Uni-Congo, Cogepaco. A cela s’ajoutent des partenaires comme le Forum des jeunes entreprises du Congo, la B.a.d (Banque africaine de développement), la Banque mondiale, le P.n.u.d et l’Union européenne. 

Dans son mot de circonstance, Daniel Mikia Deba, chef du C.f.e, a précisé que grâce à la volonté et à l’action des pouvoirs publics visant à améliorer l’environnement des affaires au Congo, il est créé une structure qui se chargera de toutes les formalités liées à la création d’entreprise, à la modification et à la cessation de ses activités commerciales qui doivent, désormais, se faire en un seul endroit qui est le guichet unique, pour le paiement et la délivrance des documents nécessaires, en 48 heures, après le dépôt du dossier. «Tout ceci, rentre dans le cadre des réformes amorcées par le C.f.e et qui joue un rôle important dans la création des entreprises, élargi à 29 partenaires tant publics que privés pour sa nouvelle configuration. En effet, le C.f.e fut créé par décret présidentiel du 18 octobre 1995, avec pour objectif, de permettre aux entrepreneurs de souscrire, en un lieu unique et sur un même document leurs formalités. Aujourd’hui, la donne a changé, de nouveaux défis se sont présentés et il faut diversifier la base économique de notre pays, assainir l’environnement des affaires, pour mieux attirer et sécuriser les investisseurs», a fait savoir Daniel Mikia Deba. 

Pour sa part, la ministre Yvonne Adélaïde Mougany a souligné que le nouveau guichet unique, qui regroupe près d’une trentaine d’acteurs, dont quinze d’entre eux sont impliqués dans l’accomplissement des formalités, est une structure avantageuse pour les créateurs d’entreprises, une occasion propice pour les opérateurs économiques tant nationaux qu’étrangers, dans le cadre de l’amélioration  du climat des affaires: «Ce regroupement qui engendre forcément la nécessité d’apprendre à jouer en équipe pour converger vers un objectif qui est la seconde caractéristique a deux principales missions à savoir: la délivrance des actes administratives attestant la création d’entreprise dans un délai maximum de 48 heures; la modification, la cessation ou la radiation de l’entreprise».

En outre, elle a fait savoir qu’à travers la loi du 3 novembre 2014 portant mesures de promotion et de développement des très petites, petites et moyennes entreprises, le gouvernement entend systématiser l’actualisation et la mise en cohérence de l’ensemble des dispositifs en faveur de l’entreprise, au gré des évolutions internes et externes, nationales et internationales. Signalons qu’un programme de travail a été élaboré et adopté par tous les partenaires impliqués dans ce nouveau guichet unique.

Par Jr LesCloches.