Google+ Badge

mardi 8 janvier 2013

Élevage : 232 têtes ovines viennent de s'ajouter au CAT d'Inoni Falaise

Photo 1 : La descente des moutons du véhicule les transportant. Photo 2 : Les bêtes occupent leur espace dans la bergerie.  Photo 3 : Le ministre et sa délégation.
Les bêtes en provenance du Cameroun ont rejoint la bergerie des Agnelles du Centre d'appui technique (CAT) ovins-caprins d'Inoni Falaise, à Ngabé, dans le département du Pool
Après plus d'une semaine de route et 2 000 km, ces bêtes ont été réceptionnées, le 7 janvier, par une délégation du ministère de l'Agriculture et de l'Élevage, conduite par le ministre Rigobert Maboundou. Celui-ci était accompagné du sous-préfet de Ngabé, Gaston Ikia, et des responsables du Projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes rurales (PDARP).
Quelque 232 béliers et brebis sont arrivés à destination, tandis que 8 sont morts durant le trajet. Parmi les animaux réceptionnés, il y a 15 mâles et 217 femelles, dont 227 de race Djalonké et 5 Oudah.
Ces moutons aideront le gouvernement à organiser l'opération de crédit bétail en milieu paysan. Seulement il faudra attendre encore près de deux ans, à la suite de leur multiplication, pour avoir un grand nombre du cheptel. Celui-ci pourra atteindre près de 400 têtes pour démarrer le métayage.
« L'État peut aussi prendre sa part dans le repeuplement du cheptel de notre pays, indépendamment de tout le travail intense des opérateurs privés qui s'organisent par leurs propres moyens, leur réseau et leurs initiatives. C'est un travail que nous avons commencé à faire et que nous poursuivons », a expliqué le ministre. Le fournisseur a fait accompagner les animaux avec une centaine de sacs d'aliments composés (son de haricots et tourteau de coton). Les bergers ont assuré que les bêtes ne se contenteront pas uniquement de ces produits alimentaires. En effet, petit à petit, elles subiront un changement de régime alimentaire, en mixant le pâturage et les granulés.

L'acquisition des géniteurs ovins s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du PDARP, fruit de la coopération entre le Congo et la Banque mondiale, conformément aux recommandations de l'étude sur le métayage ovin réalisée par un consultant national. Un fournisseur avait été identifié à Douala en 2011 puis un contrat d'acquisition avait été paraphé en juillet dernier pour l'acquisition de 240 têtes ovines.
À travers le PDARP, cinq bergeries ont été réhabilitées et/ou construites au CAT d'Inoni Falaise, et seize citernes de 20m³ ont été réhabilitées. La structure a bénéficié d'un équipement aratoire, de matériel et produits vétérinaires, ainsi que de moyens roulants.

Par Jrang An@go.                                                          Retrouvez-nous sur Google+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire