Google+ Badge

vendredi 2 août 2013

Economie forestière : Vers la validation du nouveau code forestier

Photo : Les participants à l’ouverture posant pour la postérité.

La P.g.d.f (Plateforme pour la gestion durable des forêts), en partenariat avec ClientEarth Fern, a organisé, du 10 au 11 juillet dernier, au siège de la Sil-Congo, à Brazzaville, un atelier sur le thème: «Le rôle de la société civile dans le processus Apv/Fegt (Accord de partenariat volontaire sur l’application des règlements forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux): sa stratégie, et sa position par rapport à la gestion communautaire des forêts».

Objectif de cet atelier: améliorer la performance de la plateforme pour la P.g.d.f et développer une stratégie claire et cohérente, par rapport à son rôle de contribution à la promotion et la mise en œuvre de la gouvernance forestière, en République du Congo.

L’atelier a regroupé une trentaine de participants, provenant des O.s.c (Organisation de la société civile) œuvrant dans le domaine de la gouvernance forestière, en général, et les membres de la P.g.d.f, en particulier. Plusieurs thèmes y ont été développés, parmi lesquels: l’identification des activités prioritaires de la société civile par rapport au plan de travail annuel de l’Apv, la présentation du bilan et des mises à jour sur le processus de réforme du code forestier, l’élaboration d’un arbre à projets exécutés par les membres de la plateforme et l’état des lieux sur le système actuel de gestion communautaire des forêts au Congo.

Le développement de ces thèmes, assortis de fructueux échanges en groupes, a permis aux participants de bien cerner les questions liées à la gestion communautaires des forêts. Ces participants ont, à propos, constaté que la société civile est reconnue, officiellement, comme acteur incontournable dans le processus de mise en œuvre de l’Apv, notamment à travers sa participation aux organes clés de la mise en œuvre de l’Apv. Ils ont, par ailleurs, déploré la faiblesse dans le fonctionnement de certains organes Apv, comme le secrétariat technique.

Aussi ont-ils demandé sa redynamisation. De même, le contenu de l’annexe 10 de l’Apv sur l’information rendue publique, un document clé pour l’accès à l’information et la promotion de la transparence du secteur forestie, est méconnu; il doit donc être vulgarisé et suivi. La révision du code forestier, prévue par l’Apv, avance et offre des opportunités permettant de reconnaître et de renforcer les droits substantiels des communautés locales, ainsi que leurs droits procéduraux.

Mais, sa validation est programmée pour décembre 2013, ce qui laisse, relativement, peu de temps à la P.g.d.f, pour mettre au point son analyse et ses propositions d’amendement, et informer les communautés forestières concernées.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire