Google+ Badge

lundi 24 décembre 2012

Les agents de l'Onemo désormais outillés en comptabilité publique

Photo 1 : Les participants à l'atelier. 
Les cadres de l'Office national de l'emploi et de la main d'œuvre (Onemo) ont renforcé leurs connaissances sur les règles et les principes de la comptabilité publique, au cours d'un séminaire de formation
Pendant cinq jours à Brazzaville, la direction générale de la comptabilité publique a instruit les différents agents nationaux et ceux des représentations des départements de l'Onemo sur le concept de la comptabilité publique. Les travaux se sont tenus sous la houlette du ministère de l'Enseignement technique et de la formation qualifiante et ont pris fin le 21 décembre.
Au cours de ces assises, les participants se sont imprégnés essentiellement des règles maîtresses en matière de dépenses : une dépense doit être engagée, liquidée, ordonnancée et payée, mais avant tout cela, elle doit être prévue dans le budget. « Cette formation est la bienvenue, parce que nous devons tous avoir le sens du travail bien accompli. Avec les concepts de comptabilité publique que nous venons de recevoir, nous y sommes appelés encore plus », a déclaré l'inspectrice du Trésor et agent de l'Onemo, Émilie Ekebenze. 
Les participants au séminaire ont émis trois recommandations : à l'endroit des directions départementales, de la Direction générale de la comptabilité publique et de l'Onemo. Les trois sollicitations visent à faciliter la mise en œuvre des enseignements reçus. Ainsi, concernant les directions départementales, il a été suggéré que, dans l'application des nouvelles procédures de la comptabilité publique, le pouvoir administratif se limite à son rôle d'ordonnateur des dépenses.
Aux organisateurs du séminaire, les participants ont exprimé le souhait de voir se poursuivre ces formations. Mais Brazzaville ne doit pas être privilégiée pour cela. La formation doit s'étendre aux autres départements qui n'ont pas pris part aux assises, tels que la Lékoumou, la Bouenza, le Niari et la ville de Pointe-Noire. Les participants envisagent avec l'Office national de l'emploi et de la main d'œuvre une réorganisation générale des différents services inclus dans la procédure de dépenses, tant en comptabilité qu'en matière d'ordonnancement des dépenses. Les assises qui viennent de se clôturer ont concerné les cadres financiers de la Sangha, de la Cuvette-Ouest, des Plateaux et de la Likouala.  
Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire