Google+ Badge

jeudi 14 février 2013

Étonnants Voyageurs : Brazzaville rayonne au-delà des frontières

Photo 1 : Jean-François Valette avec le ministre.   Photo 2 : L'ambassadeur du Gabon et le ministre.
Le ministre de la Culture et des Arts, Jean-Claude Gakosso, souhaite que le patrimoine multidimensionnel de Brazzaville soit mis en valeur au moment où la capitale abrite le festival international du livre et du film
C'est ce qui ressort de l'entretien entre le ministre Jean-Claude Gakosso et l'ambassadeur de France au Congo, Jean-François Valette. « Le but de cette rencontre est justement qu'il y ait un lien entre ce qui se passe aujourd'hui à Brazzaville et le tourisme. C'est l'occasion idéale de présenter l'existence du patrimoine culturel, architectural de cette ville historique à tous nos visiteurs », a-t-il souligné.
Le ministre Jean-Claude Gakosso préconise que ce patrimoine, riche et varié, soit entretenu, préservé et mis en valeur au-delà des frontières. « Nous vous demandons d'apporter votre appui, dans l'objectif de faire de Brazzaville une destination hautement touristique », a-t-il poursuivi.
D'autres points ont été évoqués au cours de cette audience, parmi lesquels le rayonnement du Festival panafricain de musique (Fespam) en juillet prochain. «Nous allons nous atteler à faire connaître en France cet événement international. Nous nous sommes engagés à ce que ce soit un succès de par la présence d'un grand nombre de personnalités françaises et pourquoi pas d'ailleurs également », a conclu le ministre.
Peu après, Jean-Claude Gakosso a reçu l'ambassadeur du Gabon au Congo, Barthélémy Ongayi. Leur entretien a porté essentiellement sur la préparation cette année, du trentième anniversaire du Centre international de civilisation bantou (Ciciba). « Nous venons de faire le point sur la coopération culturelle entre nos deux pays, profitant de ce que Brazzaville vit en ce moment. En perspective, nous avons parlé de la fête des cultures qui aura lieu en mai à Libreville, à laquelle, le Congo bien sûr est invité », a-t-il précisé.


£ar Jrang An@go.                                                           Retrouvez-nous sur Google+     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire