Google+ Badge

mardi 4 novembre 2014

Visite de travail du président sénégalais Macky Sall à Oyo : Denis Sassou-Nguesso et Macky Sall ont appelé à une transition pacifique au Burkina Faso

Photo : L’accueil du président sénégalais.

L’axe Brazzaville-Dakar se renforce davantage. En témoigne la visite de travail que vient d’effectuer, du 31 octobre au 2 novembre 2014 à Oyo, dans le département de la Cuvette, le président sénégalais, Macky Sall, à l’invitation de son homologue congolais,  Denis Sassou-Nguesso. Dans le communiqué final publié à l’issue de cette visite, les deux chefs d’Etat ont passé en revue les questions de coopération  entre leurs deux pays et, concernant la situation  au Burkina Faso, ils ont appelé à une transition pacifique. 

Accueilli à l’aéroport d’Ollombo, le président Macky Sall était accompagné de son épouse et d’une délégation  ministérielle. Dans le communiqué publié à l’issue de sa visite de travail, il ressort que suite aux récents développements observés dans la crise au Burkina Faso, les présidents Denis Sassou-Nguesso et Macky Sall ont appelé à une transition pacifique dans ce pays ami et frère. Les deux chefs d’Etat ont, aussi, exprimé leur vive préoccupation face à l’ampleur de la propagation de la fièvre hémorragique à virus Ébola. De ce fait, ils ont lancé un appel pour une plus grande solidarité internationale et pour la mobilisation des ressources financières, humaines et matérielles conséquentes, en vue d’une action globale et urgente contre ce fléau.

Ils ont, en outre,  exprimé leur inquiétude face à la  menace que constitue la montée du terrorisme et de l’extrémisme religieux, tout en réitérant leur engagement à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes. Les deux chefs d’Etat ont encouragé le peuple centrafricain à soutenir les autorités de transition dans leurs efforts en faveur de la mise en œuvre de l’accord de Brazzaville sur la cessation des hostilités, en vue de créer les conditions nécessaires  à la poursuite du processus  de normalisation en cours. 

Macky Sall et Denis Sassou-Nguesso ont renouvelé leur attachement aux idéaux d’intégration sous-régionale et régionale, pour l’émergence d’une Afrique en paix, unie et prospère. De même, ils ont réaffirmé la position commune africaine sur la réforme du conseil de sécurité des Nations unies, conformément au consensus d’Ezulwini et sur d’autres questions d’intérêt pour l’Afrique. C’est dans ce cadre, d’ailleurs, que la République du Congo a exprimé son soutien à la candidature du Sénégal au conseil de sécurité des Nations unies, lors des élections prévues en octobre 2015.

En ce qui concerne le volet coopération bilatérale, les deux présidents ont manifesté leur volonté de donner une impulsion nouvelle aux relations d’amitié et de coopération entre les deux pays. A cet effet, ils ont convenu de la tenue de la commission mixte de coopération Congo-Sénégal, courant premier semestre 2015.Très ému, au terme de sa visite, de l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à sa suite, le président Macky Sall a remercié le président, le gouvernement et le peuple congolais pour cette marque de sympathie.

Il a, par ailleurs, félicité le président Denis Sassou-Nguesso et son gouvernement pour les efforts accomplis dans la consolidation de la démocratie, la modernisation et le développement socio-économique du Congo, notamment la politique de municipalisation accélérée. Aussi, a-t-il loué l’action du président Denis Sassou-Nguesso dans la recherche de solutions aux différentes crises qui minent le continent, particulièrement son rôle de médiateur en République Centrafricaine. Signalons que le président Sénégalais a adressé une invitation à son homologue congolais, à effectuer une visite officielle dans son pays.  

De son côté, le président congolais a, à son tour, salué les efforts du président Macky Sall en faveur de la paix en Afrique, et lui a confirmé sa participation au 15ème sommet de la francophonie, qui aura lieu, du 29 au 30 novembre 2014, à  Dakar, au Sénégal. Il lui a, également, adressé ses félicitations pour ses réalisations dans le cadre du P.s.e (Plan Sénégal émergent).

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire