Google+ Badge

mardi 5 mars 2013

Justice : le Pareda forme les agents pénitentiaires de Pointe-Noire et de Dolisie sur la gestion des maisons d'arrêt

Photo : Présidium des travaux.
Le séminaire organisé par le Projet d'actions pour le renforcement de l'État de droit et des associations (Pareda) a démarré ce lundi 4 mars dans la salle Sueco en présence de Ludovic N'gouala, avocat général près la Cour d'appel de Pointe-Noire, représentant le ministre d'État, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits humains, et de Mahamat Saleh Ben Biang, chef du projet Pareda, assisté de la représentante des projets avec l'Union européenne
La gestion des maisons d'arrêt est le thème principal de la formation qui réunira pendant deux semaines les agents pénitentiaires de Pointe-Noire et de Dolisie. Les participants seront également édifiés sur : la place de l'administration pénitentiaire dans le système étatique ; les moyens et les outils de la gestion administrative des prisons ; les procédures de la gestion administrative des prisons ; l'efficacité administrative ; le compte-rendu de la gestion administrative. L'objectif de l'atelier est d'expliquer aux participants les missions de l'institution pénitentiaire et sa dynamique historique, ainsi que les règles nationales et internationales encadrant son fonctionnement.
À l'ouverture des travaux, Ludovic N'gouala a exprimé l'intérêt que les autorités gouvernementales et le ministère de la justice attachaient à la formation du personnel de l'administration pénitentiaire et à l'amélioration des conditions des détenus en République du Congo, conformément aux normes internationales. « Pour assurer le mieux-être des détenus, les maisons d'arrêt de Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie seront bientôt réhabilitées grâce aux fonds de l'Union européenne », a-t-il indiqué. Le Pareda est un projet du ministère de la Justice et des Droits humains financé par l'Union européenne, dont la convention a été signée le 5 juin 2010 à Brazzaville entre les deux parties.

Par Jrang An@go.                                                                Retrouvez-nous sur Google+ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire