Google+ Badge

dimanche 27 avril 2014

Session ordinaire du Conseil d’administration de la B.c.h (Banque congolaise de l’habitat) : Amener la banque à jouer son rôle stratégique d’appui à la politique nationale de l’habitat

Photo : Alfred Onanga (à g) pendant la session.

La session ordinaire du Conseil d’administration de la B.c.h (Banque congolaise de l’habitat) s’est tenue, lundi 14 avril 2014, au siège de la banque, à Brazzaville, sous la direction de Jean Alfred Onanga, Président du Conseil d’administration, avec la participation d’une trentaine d’Administrateurs, représentant les Actionnaires de l’Etat congolais, de l’Etat tunisien, de la B.h.t (Banque de l’habitat de Tunisie), de la B.d.e.a.c (Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale) et du Port Autonome de Pointe-Noire.

Il ressort de cette session que la B.c.h a réalisé son premier bénéfice, après les difficultés rencontrées au démarrage des activités de la banque.

Dans son mot de circonstance, Jean Alfred Onanga a rappelé l’objectif fixé, lors du dernier conseil d’administration tenu en décembre 2013, de faire de l’année 2014, une année charnière à l’accroissement du portefeuille de la banque. Un grand défi pour la B.c.h qui se veut une banque citoyenne au service de la promotion de l’habitat au Congo. «Vous conviendrez avec moi qu’une telle mission ne saurait être possible qu’en mesurant, à la fois, nos atouts et notre capacité de répondre aux attentes de notre clientèle» a-t-il déclaré, ajoutant ainsi que cette première session du Conseil d’administration de l’année 2014 se tient dans un contexte de recapitalisation du portefeuille de la banque, ce qui les prédispose à renforcer davantage leurs capacités d’intervention. 

Par ailleurs, le Président du Conseil d’administration de la B.c.h a fait savoir: «Si nous nous réjouissons de l’attention  portée par le Gouvernement congolais sur notre institution, depuis l’augmentation de son capital, il nous revient d’accompagner cette volonté politique par la pleine réalisation de nos objectifs, c’est-à-dire, emmener la B.c.h à jouer son rôle stratégique, celui de servir de cadre institutionnel et d’appui à la politique nationale de  l’habitat».

Pendant les travaux de cette session, il était question d’examiner l’activité, au cours de  cette période, le rapport de la dernière session du Conseil d’administration et de dégager les grandes orientations après l’augmentation du capital social de la banque. La session du Conseil d’administration a été suivie de l’assemblée générale qui a procédé à la désignation de nouveaux Administrateurs. 

Après la présentation des résultats de la banque par son Directeur général, le Conseil d’administration a pris acte de l’activité au 31 mars 2014, tout en encourageant le Comité exécutif à poursuivre l’élan d’efforts engagés pour la mise en œuvre du plan stratégique de la banque 2014-2018. Le Conseil s’est aussi réjoui de l’engagement du Comité exécutif dans l’application des résolutions issues du dernier Conseil d’administration.

Par ailleurs, le Conseil a pris acte, particulièrement, des conclusions de la dernière mission de la Co.b.ac (Commission bancaire de l’Afrique centrale) effectuée du 14 février au 14 mars 2014 et des dispositions de bonne gouvernance telles que proposées dans la charte du gouvernement d’entreprise à laquelle la B.c.h devra se conformer. Il a, ensuite, salué l’arrivée de nouveaux Administrateurs, représentant, respectivement, l’Etat congolais, la Banque de l’habitat de Tunisie et deux Administrateurs indépendants.

M. Ben Jameleddine Haj Abdallah, représentant l’Etat tunisien à cette session du Conseil d’administartion, la Tunisie, qui a l’expérience et l’expertise dans le domaine du financement de l’habitat, a donné quelques détails sur l’apport de la B.t.h à la B.c.h. «Ce partenariat est matérialisé par la nomination du Directeur général qui vient de la B.t.h. Il y a aussi un certain nombre de cadres qui viennent de la B.t.h, qui sont pour des missions de courte durée, pour appuyer la mise en œuvre des procédures au niveau de la B.c.h, soit au niveau de l’organisation, soit au niveau du produit épargne logements, etc», a-t-il dit.

Pour sa part, M. Fadhel Guizani, Directeur général de cet établissement bancaire, est optimiste sur l’avenir de la banque, surtout après sa recapitalisation. «L’augmentation du capital de 15 à 20 milliards va donner une grande impulsion au développement de l’habitat et surtout principalement l’habitat social qui est un objectif principal pour l’Etat congolais», a-t-il dit, en rappelant les différentes réalisations faites en 2013. Il s’agissait de l’amélioration des chiffes de la banque, surtout sur la réalisation des bénéfices, l’augmentation du capital de la banque. «La situation financière est devenue de plus en plus stable», a-t-il précisé et d’annoncer un nouveau produit dénommé «Epargne logement», qui met à la disposition des Congolais, une enveloppe de crédit à des taux préférentiels et sur une durée de remboursement allant jusqu’à 20 ans. Déjà, sur ce point-là, en 2013, nous avons accordé un certain nombre de crédits. Nous avons aussi engagé des financements de projets destinés à la promotion immobilière. On peut citer un premier dossier à Pointe-Noire sur le financement  de 118 logements et un autre à Brazzaville, pour la construction de 18 logements».

Clôturant la session, M. Jean Alfred Onanga est parti avec l’espoir que l’arrivée des nouveaux Administrateurs permettra à la banque de mutualiser les efforts, afin de répondre, à la fois, aux exigences des partenaires et de la clientèle. 

Rappelons que la B.c.h est une institution bancaire créée par la volonté politique du Président de la République, Denis Sassou Nguesso, grâce au soutien des hautes autorités de la République de Tunisie, pour promouvoir la politique du logement social au Congo, afin de permettre à chaque Congolais d’accéder à un logement décent.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire