Google+ Badge

mercredi 30 avril 2014

Ministère à la présidence, chargé de la défense nationale : Signature d’une convention avec la France sur les missions d’expertises

Photo de circonstance

Charles Richard Mondjo, ministre à la présidence de la République, chargé de la défense nationale, a signé avec Jean-Pierre Vidon, ambassadeur de France au Congo, une convention sur les missions d’expertises. La signature de cette convention a eu lieu, mercredi 16 avril 2014, au Ministère de la défense, à Brazzaville, en présence de leurs collaborateurs.

Cette convention contribue, une fois de plus, au renforcement significatif des relations de coopération militaire entre les deux pays. Cette convention à durée quasi permanente fixe une procédure à suivre pour le financement des missions d’expertises demandées par la partie congolaise et ses demandes sont traitées du côté français dans un esprit favorable, pour qu’il puisse y répondre.

D’après l’ambassadeur Jean-Pierre Vidon, au-delà de ses aspects de procédure, «ce qui est important de souligner, c’est l’appropriation par le Ministère en charge de la défense nationale de la proposition de cet ensemble de demandes, l’initiative de demander les missions d’expertises sur des sujets que le ministère choisit et qui sont, ensuite, soumises que l’on étudie et que l’on fait en sorte de répondre, le financement étant à la charge de la partie congolaise. C’est pour ça que je parle d’appropriation», s’est-il exclamé.

Précisant, par la suite, que:  «Nous ne sommes pas dans un système où nous accordons un certain nombre de missions qui sont limitées forcément dans leurs volumes pour des raisons budgétaires. Nous faisons en sorte de mobiliser de l’expertise française et, cette expertise, notamment dans le domaine essentiel qui est celui de la formation, de la préparation. Et cela, c’était, pour moi, un maître-mot de la manière dont nous voyons nos coopérations actuellement à l’étranger et notamment avec le continent africain, du reste, au cœur de nos préoccupations», a relevé le diplomate français.

Il convient d’indiquer qu’il y a près de deux mois, précisément le 28 février dernier, la coopération militaire entre la France et le Congo s’était enrichie de deux conventions concernant, notamment, l’Ecole nationale à vocation régionale génie travaux et la direction centrale des services de santé.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire