Google+ Badge

samedi 4 octobre 2014

65ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine : A Brazzaville, Guan Jian s’est dit optimiste sur l’avenir des relations sino-congolaises

Photo : Guan Jian et quelques membres du gouvernement

Mardi 30 septembre 2014, la République Populaire de Chine a célébré le 65ème anniversaire de sa fondation. A Brazzaville, l’événement a donné lieu à une réception offerte par Guan Jian, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Populaire de Chine. C’est le ministre d’Etat Aimé Emmanuel Yoka, ministre de la justice et des droits humains, qui y a représenté le président de la République.

Parmi les invités, il y avait quelques membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique, des parlementaires, des hauts cadres de l’Etat, des officiers de la force publique, des responsables politiques, etc. A cette occasion, le diplomate chinois a livré un message dans lequel il a exprimé son optimisme sur l’avenir des relations de coopération qu’entretiennent la Chine et le Congo.

Tout a commencé par l’exécution des hymnes nationaux, la «La Congolaise» et «La Marche». Sur le fond de la salle, était projeté le document de la dernière visite d’Etat du président Denis Sassou Nguesso en Chine.

Dans son allocution, Guan Jian a fait un bref rappel historique de la date du 30 septembre 1949 qui marque la fondation de la République Populaire de Chine, l’évolution tout au long de l’histoire et surtout, les progrès réalisés pour son développement, à différents niveaux, les transformations opérées par le génie chinois. Puis, il a dressé un tableau socio-économique du pays, dans le contexte international d’aujourd’hui.

Parlant des relations sino-africaines, il a indiqué que celles-ci sont parvenues à une nouvelle étape historique. Avec la consolidation sans cesse de la confiance mutuelle politique, et la fréquentation des échanges de visites de haut niveau, le nouveau partenariat stratégique sino-africain s’est conduit à un nouveau palier. «La Chine et l’Afrique se traitent toujours avec sincérité et égalité, aucune partie n’impose ses opinions à l’autre partie. Les problèmes qui se posent, éventuellement, durant la coopération sont toujours réglés à travers la consultation basée sur l’égalité. La Chine et l’Afrique partagent leurs préoccupations et possèdent des posiutions communes dans les affaires internationales et régionales», a-t-il souligné. La Chine demeure le premier partenaire commercial de l’Afrique, depuis ces cinq années consécutives, a-t-il précisé. Le «volume d’investissements directs chinois existant en Afrique a atteint 25 milliards de dollars. La coopération pragmatique sino-africaine est en train de se développer et se consolider, de jour en jour, dans toutes ses dimensions», a-t-il relevé.

En ce qui concerne le Congo, Guan Jian a indiqué que la Chine et le Congo «maintiennent des relations de coopération à la fois larges et profondes dans divers domaines tels que la construction des infrastructures de base, la protection environnementale et le développement durable, la santé, l’éducation, la culture, le sport, les échanges entre les partis et les peuples». Et pour illustrer cela, il a cité quelques événements durant l’année écoulée, comme la célébration du cinquantenaire des relations diplomatiques entre les deux pays, les échanges culturels, l’appui à la politique congolaise de développement durable, la formation d’une quarantaine de sportifs congolais en Chine, dans le cadre des préparatifs des onzièmes jeux africains. «Une équipe d’experts est en train d’assister le Congo à préparer les représentations gymniques et d’arts martiaux, durant la cérémonie d’inauguration des jeux», a-t-il précisé.

Dans le domaine de l’éducation, «49 bénéficiaires congolais de la bourse du gouvernement chinois et 11 boursiers de l’Institut Conficius sont partis pour enrichir leurs connaissances en Chine; les tests de langue chinoise ont été organisés, pour la première fois, au Congo».

Dans «le volet sanitaire, le gouvernement chinois mettra à la disposition du gouvernement congolais un don d’environ 400 millions de francs Cfa composé de matériels médicaux, visant à accompagner le Congo à renforcer sa capacité de prévention et de riposte contre l’épidémie Ebola».

Enfin, pour terminer, il a exprimé son optimisme dans l’avenir des relations entre les deux pays. «Nous pouvons vous affirmer qu’après avoir traversé toute sorte d’épreuves, durant ce demi-siècle, les relations de coopération et d’amitié entre la Chine et le Congo vont continuer à s’épanouir vigoureusement et embrasser de nouvelles perspectives, dans l’avenir», a-t-il indiqué.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire