Google+ Badge

jeudi 21 novembre 2013

Congo - Qatar : Denis Sassou Nguesso en séjour de travail à Doha

Photo : Le président Sassou Nguesso reçu à Doha.

Le président de la République, Denis Sassou Nguesso, a effectué, du 16 au 18 novembre 2013, une visite de travail à Doha, capitale de l’Etat du Qatar. Au cours de cette visite qui est intervenue dans le cadre de la dynamisation des relations diplomatiques et de coopération établies en avril 2000 entre les deux pays, le chef de l’Etat, qui était accompagné des ministres Gilbert Ondongo, Basile Ikouebé et Jean-Jacques Bouya, a eu une séance de travail avec l’émir du Qatar, Sheikh Hamad Bin Khalifa al-Thani, et il a rencontré les hommes d’affaires qatari à qui il a parlé des opportunités d’investissement au Congo. 

Depuis le début des années 2000, le Congo et le Qatar ont signé plusieurs accords de coopération dans les domaines de l’économie, du tourisme, du transport aérien, des douanes et du sport. Depuis, les deux pays multiplient les échanges au plus haut niveau, pour amorcer leur coopération. L’émir du Qatar était accueilli au Congo, en mars 2010, avec une forte délégation. Cinq accords et trois mémorandums avaient été signés.

Le président Denis Sassou Nguesso s’était rendu à Doha, en 2008, puis en décembre 2012, pour participer à la 18ème  édition de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques. La visite présidentielle de cette année semble constituer un tournant décisif dans les relations entre les deux pays, avec la concrétisation des accords signés. La coopération entre les deux Etats nécessite un cadre juridique qui se met, progressivement, en place. Le Congo a déjà ratifié l’accord de promotion et de protection réciproque des investissements, et l’accord relatif à la coopération économique et commerciale. Cela pourra permettre ainsi à la société qatarie, Qatar Mining, de se lancer dans l’exploitation des sels de potasses dans le département du Kouilou, dont la phase exploratoire est très avancée.

La visite de travail du chef de l’État devrait aussi permettre à la délégation générale des grands travaux du Congo de soumettre à la partie qatarie des projets dont les fiches techniques ont déjà été élaborées. Ils concernent, principalement, la construction d’un centre international d’affaires, la reconstruction de la zone sinistrée de Mpila, et la construction d’un nouveau centre hospitalier universitaire, à Brazzaville.

Dans le domaine des hydrocarbures, la S.n.p.c (Société nationale des pétroles du Congo) et la société Qatar Petroleum International ont conclu des accords stratégiques. Par ailleurs, le partenariat entre la société pétrolière française Total, le Congo et le Qatar a permis l’arrivée des Qataris dans le capital de Total E&P Congo, lui permettant ainsi de financer son programme de développement de Moho-Nord.Les relations avec le Qatar débouchent aussi sur le projet de construction, à Brazzaville, de la plus grande mosquée de la sous-région, projet auquel le gouvernement congolais a donné son accord, depuis février 2012. Il lui reste de trouver un terrain pour ce projet. 

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire