Google+ Badge

vendredi 15 novembre 2013

Programme Yali (Etats-Unis d’Amérique) : Le Congo a cinq places sur cinq-cents réservées aux pays africains

Photo : Mme Vanessa N. Rozier.

L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique a présenté le programme Yali, qui a pour objectif de faire acquérir, pendant six semaines, une formation académique et de leadership au sein des Universités et des grandes écoles américaines, à des jeunes leaders africains, pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur tout le continent africain. C’est Mme Vanessa N. Rozier, conseillère aux affaires publiques à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Brazzaville, qui a fait la présentation de ce programme, devant un parterre de journalistes, le vendredi 8 novembre 2013, au siège de l’ambassade américaine.Les candidatures des jeunes congolais et d’autres africains sont  attendues à partir du 5 décembre 2013. La date limite est le 17 janvier 2014. Le Congo a cinq places.

Les candidatures seront validées au cours du mois d’avril 2014, et les noms des candidats retenus seront communiqués dans les ambassades américaines. Les candidats choisis pour participer au programme Yali feront ainsi le voyage des Etats-Unis et seront accueillis à Washington, pour leur formation de six semaines, autour des mois de juin et juillet. Les boursiers recevront une formation de classe mondiale, dans trois domaines essentiels portant sur les affaires et l’entreprenariat, le leadership civique et l’administration publique. 

Pour être éligible au programme Yali, il faut être un citoyen d’un pays africain au Sud du Sahara, écrire et parler couramment la langue anglaise et être âgé de 25 à 35 ans au moment de la demande. Les critères de sélection sont: avoir un bon bilan de leadership, posséder de bonnes performances académiques, avoir une bonne expérience dans le domaine choisi et s’engager à retourner en Afrique pour faire bénéficier de la formation reçue au Congo. Pour Mme Vanessa N. Rozier, «à travers ce programme, les Etats-Unis développeront un réseau de milliers de jeunes africains dans les secteurs-clés, pour la croissance et le développement de l’Afrique. L’expérience des jeunes leaders africains aux Etats-Unis comprendra un sommet présidentiel à Washington où les boursiers du programme pourront interagir avec des hauts dirigeants du gouvernement américain, des leaders civiques et du monde des affaires, y compris avec le président Obama». 

Pour continuer avec les objectifs du projet  dès 2014, le programme de bourses de Washington servira à faire voyager annuellement 500 jeunes leaders africains aux Etats-Unis d’Amérique, où ils pourront acquérir une formation académique, a-t-elle ajouté. Les jeunes leaders, qui reviendront dans leurs pays, bénéficieront de subventions. Ce programme de formation des jeunes leaders africains représente, pour le président Obama, une expansion majeure de l’investissement américain en faveur du prochain groupe de leaders africains. Le président américain est engagé et impliqué, personnellement, dans le programme Yali, pour façonner l’avenir du continent africain, parce que les jeunes sont les futurs dirigeants, a dit Mme Vanessa.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire