Google+ Badge

samedi 11 août 2012

Assemblée paritaire ACP-UE : les parlementaires reconnaissent l'existence de « malentendus et de désinformation » à propos des Accords de partenariat économique

Les parlementaires de la région du Pacifique et du Parlement européen se sont retrouvés récemment à Apia (Samoa) lors de la huitième réunion régionale de l'Assemblée parlementaire paritaire du Groupe (ACP-UE-Afrique, Caraïbes et Pacifique-Union européenne) pour débattre des questions clés du développement, notamment l'intégration régionale et le commerce, le changement climatique, les questions de gouvernance et les Objectifs du millénaire pour le développement
Cliquez pour plus d'informations!
Dans leur communiqué, les parlementaires de la région du Pacifique et de l'UE ont souligné le rôle primordial de l'intégration régionale dans la coopération au développement, et la contribution« capitale » des organisations régionales, notamment le forum des îles du Pacifique et la Communauté du pacifique, à l'accroissement de la participation accrue des petits États insulaires de la région à l'économie mondiale. Ils ont aussi souligné le rôle essentiel de l'assistance technique de l'UE dans la poursuite du dialogue politique et sur les politiques au niveau régional.
Au sujet des Accords de partenariat économique, ils ont insisté sur la promotion du développement durable et la croissance économique et le renforcement de l'intégration régionale, et ont considéré la clause de la « nation la plus favorisée » instituée par l'Organisation du commerce mondial (OMC) comme « une question particulièrement sensible » au regard des relations commerciales de la région avec la Nouvelle-Zélande, l'Australie, la Chine et d'autres acteurs régionaux, et ont mis en exergue les progrès accomplis en 2011 par les négociateurs de la région déjà soumis à la Commission des offres d'accès aux marchés auxquelles celle-ci n'a pas encore réagi.
Ils ont par ailleurs reconnu l'existence de beaucoup de « malentendus et de désinformation » au sujet des APE et ont demandé que des informations plus précises soient communiquées à l'ensemble des parties prenantes ; ont présenté le changement climatique comme « une préoccupation majeure pour le Pacifique, dont les îles sont menacées par la montée du niveau des mers et les aléas naturels » ; ont appelé à des partenariats efficaces avec l'UE aux plans local, régional et mondial, etont jugé encourageante la déclaration commune adoptée par les ACP et l'UE lors de la Conférence de Rio+20 qui vient de se tenir.
Faisant allusion aux OMD, l'assemblée paritaire ACP-UE a mis en avant les avancées réalisées dans les domaines de la santé et de l'éducation, fait état de fortes préoccupations de la prévalence du diabète, de l'obésité et l'hypertension ; encouragé l'adoption de législations visant à lutter contre l'inégalité entre les sexes et la violence à l'encontre des femmes - faiblement représentées dans les parlements de la région ; demandé une prise des mesures pour corriger le déséquilibre -, et jugé la bonne gouvernance « indispensable » pour la réalisation des OMD, le renforcement de la démocratie, qui passe par des institutions fortes : organes législatifs, structures judiciaires et société civile active.
Les résultats de la réunion seront présentés à la prochaine session de l'Assemblée paritaire ACP-UE prévue à Paramaribo (Surinam) en novembre.
Par Jrang An@go.                                                                     Retrouvez-nous sur Google+
Cliquez pour plus d'informations!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire