Google+ Badge

dimanche 14 octobre 2012

Francophonie : 1 200 signataires proposent une stratégie offensive en faveur de la langue française

Photo : Quelques drapeaux des pays membres de la francophonie.         Retrouvez-nous sur Google+

Quarante-deux ans après la création de l'Organisation internationale de la francophonie, nombreux sont ceux qui croient à la perte d'audience progressive de la langue de Molière. En marge du 14e sommet de cette organisation, un appel a été adressé en direction des chefs d'État et de gouvernement membres
Les signataires de cet appel de plus de trente pays intégrés à l'Organisation internationale de la francophonie estiment que le sommet de Kinshasa constitue sans nul doute un moment historique pour une action décisive en vue d'assurer l'avenir de la langue française dans le monde multipolaire émergent.
Cette conviction ayant incité une trentaine de personnalités francophones a abouti à l'appel qu'ils ont dénommé « Langue française et monde multipolaire, l'urgence d'une stratégie ». Ces personnalités ont été rejointes par une frange d'au moins 1 200 signataires aux activités diverses et originaires de plus de trente pays.
Le texte de l'appel, qui met en exergue la nécessité d'une vigoureuse politique d'affirmation linguistique, a été largement diffusé et adressé directement à l'ensemble des chefs de l'État et de gouvernement de la francophonie. Tout en précisant qu'il ne s'agit pas pour les francophones et leurs représentants de se dresser contre la langue anglaise ou toute autre langue.
Par conséquent, il enjoint les gouvernements concernés de reconnaître la nouvelle dimension multipolaire du monde, de mettre en œuvre une stratégie offensive pour la langue française et d'assurer ainsi son avenir en tirant profit de ses nombreux atouts tout en les valorisant.
Huit axes pour une stratégie efficace de la langue française
Il s'agit des axes essentiels et stratégiques devant permettre de relever le défi de l'affirmation déterminée de la langue française dans le monde multipolaire. Parmi les axes ayant été identifiés figurent : l'application stricte des législations linguistiques nationales quotidiennement bafouées par les intérêts particuliers et le conformisme ambiant, aussi bien dans les secteurs public que privé, notamment pour le français comme langue du travail.
La diversification de l'enseignement des langues étrangères et des filières bilingues vers plusieurs grandes langues dont celles des pays émergents (arabe, chinois, espagnol, portugais). À prendre en ligne de compte, l'exigence de la publication en français, et dans d'autres langues si nécessaire, de tous les travaux issus de la recherche médicale et scientifique publique dans l'ensemble des pays francophones.
L'appel recommande la facilitation de la circulation pour les étudiants, les écrivains et les artistes, ainsi que les chercheurs de l'espace francophone, tant il est évident qu'il n'y a pas de francophonie, si les francophones sont interdits de circulation dans cet espace. Un appui massif devrait être accordé à la numérisation des patrimoines anciens et vivants de l'ensemble des pays francophones, afin d'assurer la présence du français et des langues partenaires dans l'espace virtuel devenu un lieu essentiel de communication, de mobilisation et de rassemblement.
Le renforcement de la recherche sur les systèmes de traduction automatique et leurs implications industrielles est nécessaire, en vue d'assurer la présence du français parmi les grandes langues pivots qui s'imposeront dans l'intercommunication planétaire. De même que la priorité d'une politique bilatérale et multilatérale, forte et pérenne, en direction de l'Afrique francophone pour le développement optimal de son système éducatif.
Enfin, cet appel demande que la langue française soit utilisée par les représentants des pays francophones, notamment dans les organisations continentales et internationales.

Le Secret De Ma Réussite
Sur Internet C’est => Papillon Marketing => CLIQUEZ ICI
Par Jrang An@go.                                                            Retouvez-nous sur "My Opera"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire