Google+ Badge

mardi 4 juin 2013

Jeux africains de Brazzaville 2015 : la course à la préparation technique est lancée

Photo : Léon Alfred Opimbat.Photo : Le compte à rebours a commencé à l'image de ce marathon

Selon la communication du ministre des Sports et de l'Éducation physique, la politique visant à rendre les athlètes congolais plus performants sera accentuée cette année

Léon Alfred Opimbat a tenu, dimanche 2 juin à l'hôtel de ville de Brazzaville, la réunion inaugurale avec les nouveaux bureaux élus des fédérations sportives nationales. L'occasion pour lui de lancer le marathon des 48 mois restants pour la préparation technique des Jeux du cinquantenaire. C'est une étape déterminante dans la mesure où elle verra les différentes fédérations donner le meilleur d'elles-mêmes pour améliorer les performances de leurs athlètes et contribuer à la relance du sport national.

« L'olympiade 2013-2016 est une olympiade de défis », a révélé Léon Alfred Opimbat aux gestionnaires des fédérations sportives, avant de les exhorter à tout mettre en œuvre pour atteindre cet objectif à travers deux étapes importantes d'évaluation, notamment les 11e Jeux africains de Brazzaville 2015 et les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016.

« Les fédérations sportives nationales doivent présenter des programmes de préparation qui tiennent compte du premier objectif de cette olympiade à savoir les 11e jeux africains. Ces Jeux sont une étape importante d'évaluation du processus de la relance du sport dans notre pays. L'État porte son dévolu sur le financement y relatif », souligne le ministre.

Le processus de préparation pour le compte de cette année doit concerner la préparation de la performance sportive. Elle se fera par le biais du placement des sportifs dans des centres d'entraînement de haut niveau ainsi que par la programmation de compétitions nationales sur la base de la catégorisation des sportifs. La participation à des compétitions sous-régionales, continentales et internationales « sous conditions » intègre également ce projet.

Les fédérations invitées à s'arrimer à la nouvelle donne

Léon Alfred Opimbat a, par ailleurs, insisté sur l'ouverture d'un compte bancaire pour chaque fédération et la localisation d'un siège social visible pour améliorer les méthodes de travail des fédérations. « Toutes les subventions à venir, a-t-il indiqué, se feront désormais par virement bancaire. Les fédérations sont tenues de régulariser leur situation administrative auprès du ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation en vue d'obtenir un agrément technique par le ministère des Sports et de l'Éducation physique. »

Et le ministre d'indiquer : « La relance du sport dans notre pays ne peut se faire qu'en respectant la logique associative qui exige la qualité et l'éthique du pratiquant, la bonne tenue de l'environnement administratif et juridique, socle d'apprentissage et de reconnaissance des instances de gestion par l'État. C'est tout le sens que nous ambitionnons de donner à notre partenariat pour viser des résultats significatifs pour le sport congolais. »

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire