Google+ Badge

vendredi 14 juin 2013

Santé publique : le contrôle et la prévention de la rage, véritables moyens pour faire face à la maladie

Photo : Firmin OyéPhoto : Dieudonné Koguiyagda entouré du représentant du ministre et de ses collaborateurs et partenaires. 

Le sujet a fait l'objet de discussions, le 12 juin à Brazzaville, à l'occasion du séminaire national sur le contrôle et la prévention de la rage, initié par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et de l'Élevage

Ce séminaire, qui a réuni les spécialistes venus d'Afrique et d'Europe, a été un moment solennel pour préparer une riposte efficace à la rage au Congo et dans le monde. Deux jours durant, plusieurs thèmes ont été développés par les professionnels de la santé animale et humaine, de l'environnement et de la faune. Il s'agit entre autres de : la rage : état des lieux et moyens de lutte ; la rage dans le monde : situation actuelle et méthodes de lutte ; la situation de la rage et la prise en charge des malades au Congo.

À partir de cette kyrielle d'exposés, les participants ont dressé l'état des lieux de la maladie et exploré des pistes de collaboration, en vue d'améliorer de façon efficace, les échanges ainsi que les capacités des acteurs, dans le diagnostic, la surveillance, la prévention, l'enseignement et la recherche sur la rage.

Ce séminaire atelier visait non seulement le renforcement des capacités de diagnostic et de prévention de la maladie, mais surtout l'appui à l'élaboration d'une stratégie efficiente de lutte contre ladite maladie, tant au plan national que régional. Ce séminaire visait aussi, une meilleure connaissance des cas de rage animale et humaine, et du risque, par les professionnels de la santé, les services vétérinaires et les personnes à risque.

Par ailleurs, pour parvenir à des résultats satisfaisants, la FAO a prévu courant 2013, plusieurs activités connexes. Il s'agit entre autres, de l'organisation, avec l'aide de son centre de référence pour la rage, d'une session de formation axée sur le diagnostic de la rage en laboratoire. Ces travaux permettront aux participants d'échanger et de partager les informations, les pratiques et les opportunités sur la lutte contre la rage.

Le représentant de la FAO au Congo, Dieudonné  Koguiyagda, qui a présidé les travaux, a réitéré le soutien de son institution pour lutter contre cette maladie d'origine animale.  

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire