Google+ Badge

dimanche 2 juin 2013

Transport maritime : assemblée générale des chargeurs congolais

Photo : Le présidium de l'assemblée générale du CCC.

Présidée par Roger-Bruno Ongoly, directeur de cabinet du ministre d'État, ministre des Transports, de l'aviation civile et de la marine marchande, cette assemblée générale, tenue le 31 mai à Pointe-Noire, a permis aux chargeurs congolais d'élire le nouveau bureau de l'assemblée générale des chargeurs, présidé désormais par Guy-Gervais Bouanga

Élu pour un mandat de deux ans, le nouveau bureau de l'assemblée générale des chargeurs est composé de trois membres, à savoir président, Guy Gervais Bouanga (exportateur, société Air Liquide) ; vice-président, Amadou Niangadou (importateur, société Super Market ; et Jean-Jacques Banuanina Dia-Ngoma, directeur du Conseil congolais des chargeurs (CCC) en est le secrétaire.

En effet, cette réunion a non seulement permis aux chargeurs congolais de renouveler le bureau de l'assemblée générale des chargeurs, mais également de faire le point de l'action de son bureau depuis la tenue de sa dernière session inaugurale.

Profitant de l'occasion, Jean-Jacques Banuanina Dia-Ngoma a rappelé les faits majeurs qui ont marqué l'action de son institution ces quatre dernières années, et particulièrement la signature d'un accord de partenariat avec la chambre consulaire de Pointe-Noire en janvier 2012. Et au niveau de l'assistance des chargeurs, il a noté la réalisation d'études portant sur le coût du passage portuaire, le retour du trafic du bois du Nord-Congo par Pointe-Noire, l'organisation d'un séminaire sur les règles de Rotterdam, et enfin la mise en place d'un partenariat avec le CFCO.

Sur le plan international, le CCC a participé aux négociations sur la facilitation des échanges au niveau de l'OMC et a pris part à la dernière édition de la Journée du chargeur africain tenue à Libreville en novembre 2012. Il a également renoué, à travers l'Union des conseils des chargeurs africains, le dialogue avec l'association des armements européens afin d'examiner les questions liées aux taux de fret, ainsi qu'aux surcharges portuaires et à l'organisation de la desserte.

Pour sa part, Roger-Bruno Ongoly, avant de demander à l'assemblée générale des chargeurs d'élire des membres susceptibles de faire face aux problèmes des chargeurs, il a rappelé que l'élimination des entraves physiques et non physiques au commerce extérieur devenait une nécessité pour tous les pays engagés dans la facilitation des échanges : « Le choix d'aujourd'hui doit permettre au CCC de résoudre les problèmes des chargeurs, notamment la promotion des activités des différentes filières sur lesquelles il bâtira sa politique d'assistance. »

Par ailleurs, la surenchère observée sur la place portuaire par le bureau exécutif de l'assemblée générale des chargeurs a conduit la tutelle à instruire le CCC de réaliser une étude comparative des coûts de passage portuaire et de corridors de transit au port de Pointe-Noire. Ce qui va permettre au conseil des ministres du 28 septembre 2012 de décider ou non de la suppression de certains droits et taxes portuaires qui ont un impact sur la vie sociale.

Au cours de cette activité, le directeur du CCC a invité les membres de l'assemblée générale des chargeurs présents à Brazzaville de prendre part à l'atelier de restitution de l'étude du port sec de Dolisie qui aura lieu le 3 juin.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire