Google+ Badge

dimanche 15 avril 2012

Coupe africaine de la Confédération : Rémy Ayayos Ikounga veut amener l'AC Léopards le plus loin possible

Photo : Rémy Ayayos Ikounga.
Le président de l'Athlétic club Léopards a exprimé la volonté de son équipe à soulever les montagnes lors des prochaines rencontres de la compétition africaine où elle a atteint pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale.
Rémy Ayayos Ikounga l'a clairement annoncé le 12 avril lorsqu'il a rencontré la presse nationale, se félicitant de l'exploit réalisé par ses protégés en seizièmes de finale face au Club sportif Sfaxien. Le courage, la volonté et le talent de ses protégés sont les principaux atouts sur lesquels se repose l'optimisme du président du président des Fauves du Niari.
L'AC Léopards a en effet rendez- vous avec l'histoire le week-end des 27 ,28 et 29 avril au Nigeria face à Heartland du Nigeria en huitième de finale aller de la Coupe africaine de la Confédération, dont la manche retour est prévue le 13 mai à Dolisie.
« La qualification pour les huitièmes de finale est un bon signe, parce que notre adversaire des seizièmes de finale était un géant d'Afrique. Nous pensons qu'aujourd'hui, psychologiquement, certains jeunes joueurs sont libérés de ce complexe. C'est un atout pour affronter les futurs adversaires, même si à ce niveau de la compétition nous ne rencontrerons que des grands clubs expérimentés. Mais avec les armes que nous disposons, nous pouvons aller le plus loin possible. Le travail nous attend maintenant », souligne le président des Fauves du Niari.
Aussitôt rentrer au pays, les joueurs et le staff technique se sont mis au travail dans le but de rééditer le même exploit devant les Nigérians. L'équipe souhaite envoyer cette semaine, un observateur au Nigeria pour recueillir des informations utiles sur son adversaire en vue d'aider le staff technique à bâtir les stratégies adaptées à la forme actuelle de l'adversaire.
« Les équipes africaines n'ont pas souvent le même type de jeu. Il y a certaines contingences qui rentrent en ligne de compte. Un observateur se rendra dans la semaine au Nigeria pour essayer de recueillir certaines informations utiles sur ce club, et le staff technique se fera fort de les exploiter le plus consciencieusement possible. »
Le manque des sponsors : un handicap à la progression d'une équipe
Par faute de temps, l'unique représentant congolais encore resté en lice ne bénéficiera pas d'une mise au vert dans un pays étranger pour préparer les huitièmes de finale. Il a néanmoins privilégié l'option de livrer tous ses matchs du championnat pour mieux être en jambes le jour J.
Le président de l'AC Léopards a démontré qu'avec de la volonté les équipes congolaises pouvaient soulever des montagnes. Il a en revanche dénoncé le déficit criant de sponsors pour booster la détermination d'une équipe en compétition de haut niveau. « Je reprécise que le monde du football congolais n'est pas accompagné par des entreprises ou des donateurs de la place. C'est fort dommage. Mes adversaires tunisiens m'ont démontré qu'en termes d'apports de sponsors, annuellement ils recevaient 2,5 millions d'euros. Chez nous, il y a un déficit criant de sponsors. On ne peut pas viser haut, si on ne met pas les moyens à la base. Il faut que le mouvement sportif soit fortement accompagné par le monde économique et financier. »
Rémy Ayayos Ikounga a remercié les Tunisiens pour leur hospitalité. La délégation congolaise a, lors de son séjour en terre tunisienne, visité les infrastructures du Club sportif Sfaxien lesquelles pourraient profiter à l'AC Léopards pour des mises au vert. Les dirigeants de l'AC Léopards veulent profiter de l'organisation tunisienne pour faire de leur équipe la mieux organisée au Congo.
« Ce complexe est impressionnant et professionnel. C'est aussi un exemple pour nous. Nous ne pensons pas faire la même chose dans les mêmes dimensions. Mais, dans le même esprit, nous pensons faire la même chose à Dolisie, où nous avons acquis 7 hectares de terrain à Mbounda et un petit terrain de 400 m2 pour les petits bureaux au centre de la ville. Tout cela est dans l'actif immobilier de l'AC Léopards. »
James Golden Éloué
                            Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire