Google+ Badge

dimanche 1 avril 2012

Olympiades 2012 : la Russie octroie quatre bourses d'études supérieures aux meilleurs candidats

Photo 1 : Les lauréats.    Photo 2 : Photo de famille.

Ces prix ont été remis le week-end dernier par Ilya Marotchkine, premier secrétaire de l'ambassade de Russie au Congo, directeur du Centre culturel russe, à l'issue des 22es olympiades de la langue russe
Organisées grâce au partenariat fructueux entre le Centre culturel russe (CCR) et l'inspection des lycées de la zone 1, à savoir Brazzaville-Pool-Sangha-Likouala, ces olympiades de la langue russe sont une occasion pour la fédération de la Russie, à travers son centre culturel à Brazzaville, de primer les meilleurs et d'octroyer des bourses d'études supérieures aux quatre étudiants les plus méritants.

Elles se déroulent en deux étapes. La première consiste à présélectionner les meilleurs élèves dans tous les lycées à partir d'un texte écrit. Il n'y a pas de place à la décision subjective. Car la correction de ces textes est faite par les membres de l'Association congolaise des professeurs de langue russe au Congo. La deuxième étape, qui est décisive, regroupe les candidats qui se réunissent le dernier dimanche du mois de mars pour que soient choisis les meilleurs d'entre eux, en tenant compte des années d'études. Les prix obéissent également à ces exigences d'années d'études.

Divine Florcile Niambi Ntsegani, étudiante à l'université Marien-Ngouabi au département des langues vivantes étrangères, auditrice de la langue russe au (CCR); première lauréate, a bénéficié d'une bourse d'études supérieures en Russie. « Je suis très contente d'obtenir le premier prix et surtout de bénéficier d'une bourse d'études supérieures en Russie. Beaucoup de gens sous-estiment la langue russe qu'ils traitent de langue morte. Si je l'avais sous-estimée, je n'aurais pas bénéficié de cette bourse d'études. J'ai le goût de cette langue depuis ma classe de seconde de la série A. L'an dernier, j'ai brillamment passé le concours, mais comme je n'étais qu'en classe de terminale, je ne pouvais pas bénéficier de la bourse. Cette année, étudiante et lauréate, je bénéficie de cette bourse qui m'est offerte par la fédération de la Russie. »


Pour le directeur du CCR, premier secrétaire de l'ambassade, ces olympiades sont organisées dans le cadre de la coopération humanitaire et culturelle avec des pays où se trouvent leurs représentations. Elles visent à promouvoir la langue russe. « Cette tradition existe depuis quelques décennies et perdure. Depuis l'an dernier, nous avons innové en décernant gratuitement quatre bourses d'État de la fédération de Russie aux quatre étudiants vainqueurs de l'olympiade. Ces quatre bourses sont décernées à ceux qui ont déjà le bac, afin de leur donner la possibilité de continuer leurs études supérieures à l'étranger. Ils partiront en septembre prochain pour six ans », déclare Ilya Marotchkine.

Notons qu'avant la 22e édition, les olympiades russes ne concernaient que les lycées de Brazzaville. C'est au cours de cette année que les présélections ont été organisées dans les lycées de l'hinterland, soit les lycées de Gamboma, Ollombo, Owando, Ouesso, Dolisie et Pointe-Noire.

Pour Jean Tharcisse Massamba, inspecteur coordonnateur des lycées de la zone 1, la tâche 5 du programme d'activités des lycées de sa circonscription est l'émulation scolaire. Celle-ci se structure à partir des résultats scolaires, mais aussi des activités culturelles, telles que le Festil, les olympiades de la langue russe et les olympiades de mathématiques.

Avant d'émettre le vœu de pérenniser le partenariat entre le CCR et son inspection, il a encouragé les élèves à ne pas céder au découragement, surtout quand le succès n'est pas au rendez-vous. Il faut plutôt persévérer face à l'adversité en redoublant d'efforts, afin de ne pas laisser passer ces d'opportunités qui peuvent changer le cours d'un cursus scolaire et aussi de toute une vie.

                             Par Jrang An@go. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire