Google+ Badge

jeudi 22 décembre 2011

Office national de l'emploi et de la main-d'œuvre : le budget de l'exercice 2012 s'élève à 3,8 milliards FCFA

La somme arrêtée pour le programme d'activité de l'année 2012 est identique à celle de 2010-2011


Les objectifs de l'année dernière n'ont pas été atteints, a constaté le 20 décembre le conseil d'administration de l'Office national de l'emploi et de la main-d'œuvre (Onemo), présidé par la conseillère à l'emploi, au travail et à la réinsertion des jeunes du président de la République, Véronique Okoumou.

L'année 2012 sera consacrée à l'application de la comptabilité publique et à la mise en œuvre des conclusions des différentes commissions mises en place par le conseil d'administration. « L'application de la comptabilité publique requiert la signature préalable du ministre des Finances des textes suivants : l'instruction relative à l'organisation et au fonctionnement des régimes de l'Onemo, le règlement financier ainsi que l'instruction budgétaire et comptable de l'office », a rappelé le directeur général de l'Onemo, Elenga Nyanga.

L'ordre du jour a notamment porté sur l'adoption du procès-verbal de la session extraordinaire du 11 novembre 2011 ainsi que sur l'adoption du document concernant la comptabilité publique, du rapport d'activité 2011, du programme d'activité 2012, du budget d'exercice 2012. Après examen de ces différents points, l'administrateur, Germain Dimi, a défini l'Onemo comme un établissement public à caractère administratif et social qui ne doit pas appliquer les règles de la comptabilité privée. 

La présidente du conseil, Véronique Okoumou, a souligné dans son allocution que cette session budgétaire était le prolongement des missions du conseil d'administration, organe de conception, d'orientation, de délibération et d'administration de l'Onemo conformément au décret du 7 février 2007.

De juillet 2009 jusqu'en 2011, l'Onemo s'est efforcé de mettre en place les procédures permettant d'accroître ses performances en matière de promotion et de qualification des demandeurs de l'emploi.
 
L'office envisage également la réalisation d'entretiens avec le personnel, un plan de formation, un audit interne et l'élaboration de procédures de contrôle, le passage de la comptabilité privée à la comptabilité publique, l'adoption des délibérations afin de permettre à la direction générale de maîtriser la gestion de ces actions prioritaires.

                                           Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire