Google+ Badge

mercredi 24 juillet 2013

Club 2002 Parti pour l'unité et la République : Wilfrid Nguesso appelle à une mobilisation massive, pour le recensement administratif spécial

Photo : Wilfrid Nguesso au centre

Dans le cadre de l’évaluation des applications du dialogue politique d’Ewo, et dans la perspective de prochaines élections locales, les participants à la concertation de Dolisie avaient réaffirmé le principe d’un recensement administratif spécial. Le gouvernement de la République a validé ce consensus politique auquel sont parvenues la classe politique congolaise, la société civile et les confessions religieuses.

A quelques jours du lancement de l’opération du recensement administratif spécial, le président du Club 2002 P.u.r, Guy Wilfrid César Nguesso, a fait une déclaration, le 17 juillet 2013, à la mairie centrale. A cette occasion, il a appelé l’ensemble des militants de son parti, de la majorité présidentielle et, au-delà, la population congolaise, à se mobiliser pour «cet acte civique et patriotique, étape importante pour le renforcement de notre arsenal électoral et pour le triomphe de la démocratie dans notre pays». Voici l’intégralité de sa déclaration.

Mesdames et Messieurs les membres du secrétariat permanent;Mesdames et Messieurs les membres du bureau politique;Mesdames et Messieurs les présidents des structures intermédiaires et de base;Militantes et militants du parti,

Passionnante est l’histoire de notre pays, depuis son accession à l’indépendance, au travers de toutes les étapes de son évolution démocratique; étapes qui ont conduit le Congo, jusque dans les fonds abyssaux, à cause de la manipulation ethnique, de la surexploitation des soucis réels des populations par les hommes politiques, et du chantage comme offre politique.

A une phase de ce long processus démocratique, un homme d’exception a su placer les intérêts des populations au-dessus des intérêts partisans, contre l’avis de certains de ses collaborateurs d’hier, devenus plus tard et aujourd’hui encore, selon eux, des fervents démocrates en quête d’une nouvelle grande messe nationale qu’ils nomment «États généraux», comme si ces assises que l’Hexagone a connu dans sa période trouble, devraient être un exemple à suivre.

Cet homme d’exception a assumé, a réussi à préserver l’unité nationale, a rassuré tous les cadres et autres compatriotes, jusqu’à ses plus farouches adversaires qui ont, désormais, regagné le Congo, pour participer à sa reconstruction et à l’édification d’une véritable Nation moderne, démocratique unie et indivisible, qui a tracé son chemin vers l’émergence à l’horizon 2025.

Cet homme nous a dit: «Plus Jamais ça» et nous a conduits sur les chantiers de «La Nouvelle Espérance», puis, aujour-d’hui, sur ceux du «Chemin d’Avenir». Cet homme qui a connu, tenions-nous à le rappeler, la solitude du désert, comme les tumultes de la vie démocratique du Congo, est, en réalité, le Père du Congo moderne, démocratique où cohabitent, dans la paix, la sécurité et l’harmonie, Congolaises et Congolais, dans toute la richesse de la diversité, mais aussi les autres peuples venus d’ailleurs, pour participer à la construction de notre Nation.

Cet homme a fait du renforcement de la démocratie en République du Congo, l’un de ses défis et, en tout temps, comme en toutes circonstances, il pose les jalons nécessaires pour une installation durable de la culture démocratique dans notre pays. 

C’est dans cet esprit qu’il a, tour à tour, permis la tenue de la Conférence nationale souveraine, et organisé le Dialogue national sans exclusive, le Forum national pour la démocratie, la Concertation politique d’Ewo, et, tout dernièrement, la Concertation politique de Dolisie.

Chacune de ces occasions, faut-il le rappeler, furent des paliers franchis pour la consolidation de notre jeune démocratie. Cet homme d’exception, vous aurez compris, c’est Son Excellence Monsieur Denis Sassou-Nguesso, Président de la République, Chef de l’Etat., Chef du Gouvernement.

Dans le cadre de l’évaluation des applications du Dialogue politique d’Ewo, et dans la perspective de prochaines élections libres et transparentes, les participants à la Concertation de Dolisie avaient réaffirmé le principe d’un recensement administratif spécial. Sous la très haute autorité du Président Denis Sassou-Nguesso, le Gouvernement de la’ République a validé ce consensus politique auquel sont parvenus l’ensemble de la classe politique congolaise et la société civile, à Dolisie, et a réuni toutes les conditions pour le déroulement de ce recensement.

Aussi, j’en appelle l’ensemble des militantes et militants du Club 2002 Parti pour l’Unité et la République, l’ensemble des militants de la Majorité présidentielle et, au-delà, pourquoi pas, l’ensemble de la population congolaise, à se mobiliser pour cet acte civique et patriotique, étape importante pour le renforcement de notre arsenal électoral et pour le triomphe de la démocratie dans notre pays.Tous ceux qui se reconnaissent démocrates doivent réfuter toute attitude rétrograde, la manipulation des populations, les appels au boycott, qui cachent, en fait, la peur des enjeux électoraux au profit des aventures insurrectionnelles d’une époque douloureuse et révolue.

Aux partisans de cette logique, nous prédisons d’avance leur échec, car la population congolaise est politiquement mature et sait reconnaître les loups, même vêtus en peau d’agneau, les vendeurs d’illusions qui ont, parfois, eu à charge la destinée des affaires de la République et qui, aujourd’hui, veulent apparaître avec une nouvelle virginité, comme ce fut le cas à la Conférence nationale souveraine. 

Militantes et militants, chers compatriotes, 
Consolidons les acquis de l’espérance et de la prospérité et contribuons à la modernisation et à l’industrialisation de notre pays, tel que nous le prescrit «Le Chemin d’Avenir», pour un Congo émergent d’ici à 2025.Participons alors, tous et massivement, au recensement administratif spécial, pour que vive à jamais et dans la paix très chère à Son Excellence Denis Sassou-Nguesso, notre démocratie.

Que Dieu bénisse le Congo
Je vous remercie»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire