Google+ Badge

dimanche 14 juillet 2013

Coopération : le Brésil octroie 524 tonnes de riz au Congo

Photo : les officiels posant devant l'entrepôt au bureau du PAM.

Le don est destiné aux réfugiés de la République
démocratique du Congo (RDC) se trouvant encore dans le département de la Likouala, au Nord-Congo 

L'ambassadeur du Brésil au Congo, Paulo Wolowski, a remis le 12 juillet, dans l'enceinte du bureau du Programme alimentaire mondial (PAM), un échantillon de ce don, composé essentiellement de riz, à la ministre des Affaires sociales, de l'action humanitaire et de la solidarité, Émilienne Raoul. Le diplomate brésilien a rappelé que la lutte contre la misère et la pauvreté, de même que la promotion de la sécurité alimentaire, étaient des axes fondamentaux de l'action politique de son pays tant au plan national qu'international.

Selon Paulo Wolowski, le projet de coopération mené par le Brésil dans le domaine de l'agriculture et de la santé, en exécution presque partout en Afrique, particulièrement au Congo, est la preuve de l'engagement incontournable de son pays dans le processus de développement du continent africain. « En réponse à l'appel du PAM, le gouvernement brésilien a effectué à travers son ambassade, une contribution de 524 tonnes de riz, ce qui est équivalent à environ 249 000 dollars américains. Cette contribution a été réalisée, cette année, avec l'apport des Pays-Bas qui se sont occupés des frais de transport du Brésil jusqu'à la Likouala et de la distribution de ces vivres aux bénéficiaires », a-t-il précisé.

D'après Nils Grede, représentant et directeur par intérim du PAM au Congo, le gouvernement brésilien est devenu un des partenaires privilégiés des Nations unies et du PAM, particulièrement au Congo. Cela, pour l'intérêt qu'il accorde à la sécurité alimentaire. En effet, depuis 2011, le Brésil n'a pas cessé de répondre à la sollicitation des Nations unies pour le financement des activités mises en œuvre au Congo.

Rappelant l'engagement de la République du Congo qui, depuis des années, accueille des vagues successives de réfugiés sur son territoire, il a indiqué que le PAM avait planifié d'assister environ 70 000 réfugiés cette année. «Au nom du PAM, je tiens à remercier l'ambassadeur du Brésil au Congo qui est le pionnier, l'instigateur dans cette collaboration qui s'installe entre son pays, le PAM et le Congo. Je suis persuadé que cette cérémonie ne sera pas la dernière, car cette collaboration s'affirme progressivement », a conclu Nils Grede, se réjouissant des rapatriements en cours des réfugiés de la RDC.

Environ 6 000 réfugiés centrafricains à Bétou et Enyelle

Réceptionnant le don, la ministre des Affaires sociales, de l'action humanitaire et de la solidarité s'est félicitée du nouveau geste du Brésil en faveur du Congo. Émilienne Raoul a également rappelé que sur les 125 000 réfugiés de la RDC arrivés depuis 2009 en provenance de la province de l'Équateur, 83 000 ont été rapatriés volontairement.

« Il en reste environ 40 000 qui vont aller dans les centres de départ, et c'est dans ces endroits que nous allons leur donner le riz que vous venez d'offrir. Nous avons aussi 6 000 réfugiés qui arrivent de la République centrafricaine. Ils sont principalement localisés dans les districts de Bétou et Enyelle. Vous allez autoriser que nous leur donnions du riz puisqu'ils sont là pendant encore quelques mois », a souhaité la ministre.

La ministre congolaise a enfin plaidé pour qu'une attention particulière soit accordée aux populations de la Likouala qui accueillent régulièrement des réfugiés venus des pays voisins. « Nous avons aidé ces populations, scolarisé leurs enfants, les avons soignés. En retour, nous voulons qu'une assistance soit apportée aux personnes qui les ont accueillies, mais aussi dans le cadre de la protection de l'environnement », a souligné Émilienne Raoul.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire