Google+ Badge

mercredi 24 juillet 2013

Crise à l’Est de la RDC : Denis Sassou Nguesso et Joseph Kabila Kabangé se sont concertés à Brazzaville

Photo : Le président Joseph Kabila saluant les membres du gouvernement à son arrivée.

Joseph Kabila Kabangé, président de la République Démocratique du Congo, a effectué, le vendredi 19 juillet 2013, une visite de travail à Brazzaville, à l’invitation de son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso. Accompagné d’une importante délégation comprenant, entre autres, le président de l’assemblée nationale, Aubin Minaku, le ministre des affaires étrangères, coopération internationale et francophonie, Raymond Tshibanda, l’ambassadeur de la RDC au Rwanda, Norbert Nkulu Kilombo, le président Kabila a eu un large échange de vues, avec son hôte, sur la situation politique et sécuritaire dans la région des Grands-Lacs, plus particulièrement dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

La semaine dernière avait vu les affrontements reprendre entre les F.a.r.d.c (Forces armées de la République Démocratique du Congo) et les rebelles du M.23. Dans «ses efforts en vue du rétablissement d’une paix durable à l’Est de la République Démocratique du Congo», ainsi que le signale communiqué final de la visite de travail du président Kabila à Brazzaville, le président Sassou Nguesso a organisé une rencontre bilatérale avec son homologue de la RDC, pour contribuer «de manière utile, à l’évaluation de la mise en œuvre de l’accord de paix sur la RDC. Les deux chefs d’Etat ont réaffirmé que l’accord-cadre constitue une base essentielle, pour la résolution du conflit dans l’Est de la RDC». Les deux chefs d’Etat «se sont engagés, fermement, à favoriser l’application de ses dispositions dans le cadre des mécanismes prévus à cet effet». 

A Brazzaville, le président Kabila a indiqué que durant «le tête-à-tête avec le président Sassou, on a abordé les questions qui intéressent les deux pays, principalement la situation à l’Est de la République Démocratique du Congo, les relations entre les deux pays. Finalement,  c’est la suite de la réunion que nous avons eue à Oyo, au mois de mars de cette année. J’ai briefé le président Sassou Nguesso sur ce qui se passe en République Démocratique du Congo, que ce soit sur le plan militaire, sur le plan politique.

On a décidé, finalement, de continuer à travailler ensemble, pour un règlement de la question, que ce soit à l’Est ou la situation politique, en général, en République Démocratique du Congo. Toutes les options sont sur la table, la pacification à l’Est, principalement le Nord-Kivu, il y a, déjà, comme vous le savez, les discussions, négociations, dialogue en cours à Kampala, sur le plan  diplomatique, mais en concertation avec tous nos partenaires. Le Congo, ce n’est pas seulement un partenaire, le voisin, c’est un pays ami».

Le président Denis Sassou Nguesso s’est, quant à lui, félicité de la fréquence des concertations. Il a réaffirmé sa totale disponibilité à suivre, à offrir son concours à la recherche de solutions aux problèmes qui se posent, en précisant que les problèmes de la RDC «nous concernent, directement».

«S’agissant de la crise en République Centrafricaine, les deux chefs d’Etat  encouragent les autorités centrafricaines à respecter la feuille de route de la transition. Ils ont lancé un appel à la communauté internationale, en vue d’un soutien multiforme à la RCA, particulièrement dans les domaines de la sécurité, de l’assistance économique, financière et humanitaire», précise le communiqué final.

Signalons que le président guinéen, Alpha Condé, est également arrivé à Brazzaville, vendredi 19 juillet, dans l’après-midi et a eu un entretien avec son homologue congolais. A son retour, le samedi 20 juillet, il a indiqué à la presse qu’il est venu encourager le président Sassou Nguesso dans la recherche de solutions aux crises qui secouent la sous-région, notamment dans l’Est de la RDC et en République Centrafricaine.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire