Google+ Badge

mercredi 3 juillet 2013

Formation professionnelle : vers l'ouverture d'une filière de gestionnaires des documents à l'ENMA

Photo : les participants

Le ministre de tutelle, Serge Blaise Zoniaba, s'inquiète de la conservation du patrimoine des archives publiques. C'est dans cette perspective qu'il a annoncé la création de cette filière à l'ouverture du séminaire sur la « conservation des documents administratifs, mémoire d'une administration », le 3 juillet à la Grande Bibliothèque universitaire

Le personnel administratif du ministère de l'Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l'emploi renforce ses capacités du 3 au 5 juillet. Ouvrant les travaux, le ministre de tutelle a précisé que l'initiative de la direction générale de la Formation professionnelle interpellait chacun sur la place centrale qu'occupe la documentation dans le fonctionnement d'une administration, notamment lorsqu'il s'agit d'informer et de tenir informés aussi bien les agents que les usagers des services publics ou privés.

« Dans un avenir proche, étant donné que notre département est le maître d'ouvrage exclusif de toutes les actions publiques en matière de formation professionnelle, nous entendons ouvrir à l'École nationale moyenne d'administration (ENMA) une filière de formation des gestionnaires des documents et des archives administratifs », a annoncé Serge Balise Zoniaba.

Selon lui, à l'instar d'autres Administrations, son ministère dispose d'un impressionnant patrimoine documentaire. Mais la mauvaise conservation des documents administratifs risque de faire perdre cette mémoire institutionnelle et de rompre la chaîne de connaissance des dossiers.

« Par souci d'efficacité, il est impérieux de le sauvegarder, de l'entretenir et de le protéger aussi bien pour nous-mêmes aujourd'hui que pour ceux qui nous succéderont demain. Pour y parvenir, on doit faire en sorte que cette fonction administrative essentielle concernant la gestion de la documentation retrouve la place qu'il lui revient, en particulier dans cette époque caractérisée par une surabondance d'informations et, paradoxalement, par une légèreté dans le traitement de celles-ci », a-t-il poursuivi, précisant que ce séminaire était un début pour ce qui concerne son département.

Participer à la dynamique d'une gouvernance optimale de l'Administration

Pendant les trois jours des travaux, les participants suivront des exposés, entre autres, sur la manière de trier les documents dans la masse des données disponibles à l'échelle d'un bureau, d'un service, d'une direction pour disposer de l'information pertinente et de qualité dans les délais requis par la situation. Ils seront aussi édifiés sur la façon de prendre en charge les documents entrant dans un service et d'assurer leur traçabilité sans dépendre de la mémoire d'un individu qui peut à tout moment sortir du circuit.

Serge Blaise Zoniaba a enfin encouragé les participants à  tirer le meilleur parti de cette rencontre de partage, d'échange et de concertation. D'après lui, l'utilisation effective des rudiments de connaissances qu'ils recevront leur permettra de participer à la dynamique visant la mise en place d'une gouvernance optimale de l'administration.

Le directeur général de l'enseignement professionnel a rappelé que la plupart des productions littéraires ou administratives au Congo se retrouvaient souvent comme emballage de divers produits sur les marchés de la place.

« Au regard de cette situation et des manquements constatés dans l'arrangement, le traitement, la consultation de nos archives et documents administratifs, ce séminaire nous a paru comme une exigence pédagogique, une nécessité à l'heure de la modernité du Congo », a souligné Christophe Lia.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire