Google+ Badge

mardi 15 mai 2012

Développement durable : le Conseil économique et social en session ordinaire

Photo ; présidium des travaux
Les travaux ont démarré le 14 mai à Brazzaville, sous la présidence de Jean-Marie Tassoua

La cinquième session ordinaire, la deuxième de l'année en cours, sera consacrée aux études que le Conseil économique et social a initiées dans les domaines de la santé et de l'emploi. En d'autres termes, elle aura à son ordre du jour l'examen de deux rapports concernant les études réalisées respectivement sur la formation professionnelle et la création d'emploi, et la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale.

Elle se tient une semaine après le séminaire international sur le développement durable et solidaire, dont la réussite a été saluée par le président du Conseil économique et social dans son discours d'ouverture. « Ce grand événement, qui peut, à juste titre, être salué comme le point de la renaissance de notre Conseil économique et social, a tenu toutes ses promesses : la participation de tous les pays francophones, l'organisation méthodique et réussie de l'avis même de tous les participants. C'est un moment de fierté pour nous tous, et c'est ici l'occasion de vous remercier chaleureusement pour votre implication personnelle à la réussite de ce séminaire », a rappelé Jean-Marie Tassoua.

Il a, en outre, exprimé sa satisfaction pour la tenue régulière des sessions depuis l'année 2010 qui se déroule, a-t-il dit, grâce à « la sollicitude de son excellence monsieur le président de la République, à qui, en votre nom à tous, je rends un hommage déférent ».



« Monsieur le président de la République, en se préoccupant de la vie des institutions, c'est la démocratie qui prend corps dans notre pays, dans le cadre de la gouvernance participative. Ceci constitue à n'en point douter un point d'ancrage pour l'avènement du Congo dans le concert des pays émergents », a apprécié Jean-Marie Tassoua, tout en rappelant le contexte dans lequel la cinquième session se tient, faisant allusion notamment au drame que le Congo a connu le 4 mars dernier.

Une autre allocution a été prononcée par le secrétaire du bureau du Conseil économique et social, Naphtael Apollinaire Mouyombo, qui a rappelé l'importance de la session et les différents rapports à examiner, afin d'élaborer les avis qui seront soumis par la suite au pouvoir exécutif. La note de conjoncture économique année 2011-2012 sera également examinée au cours de la session dont les travaux se dérouleront en plénière et en commission.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire