Google+ Badge

dimanche 6 mai 2012

Football : l'actualité des Diables rouges

Photo de circonstance
En marge de l'entretien, à paraître cette semaine, réalisé à Auxerre avec Jean-Guy Wallemme, Les Dépêches de Brazzaville se sont entretenues avec Gérard Bourgoin. Le président de l'AJ Auxerre et de la Société congolaise de promotion du sport a ainsi expliqué qu'il se rendrait cette semaine au Congo pour visiter les infrastructures du nord du pays afin d'étudier la possibilité, à moyen terme, de faire jouer la sélection nationale dans d'autres villes que Brazzaville et Pointe-Noire

Dans le but de promouvoir l'équipe nationale congolaise, Gérard Bourgoin, se rend au Congo cette semaine pour visiter les infrastructures sportives d'Owando et d'Olombo : « L'idée est de permettre au public congolais de ces villes et des alentours de pouvoir assister à certains matchs des Diables rouges. De la même façon que l'équipe de France joue régulièrement en province, cette "décentralisation" permettra, à terme, à un maximum de Congolais de pouvoir profiter de leur équipe nationale. »

Partager l'équipe nationale avec tous les Congolais
Une nouveauté qui n'est en rien une « confiscation à l'égard du public de Brazzaville, où la pelouse de Massamba-Débat n'est de toute façon pas apte à accueillir un match international, ni de Pointe-Noire, où les derniers matchs ont eu lieu. Le football est un moment de partage, d'union nationale, et davantage encore avec l'équipe nationale. Nous allons donc étudier la faisabilité de la chose. Si cela devait se concrétiser, cela ne serait bien entendu pas pour le prochain match, face au Niger, mais à moyen terme », ajoute Gérard Bourgoin.

Les techniciens de l'AJA secondent Wallemme dans la supervision des joueurs
Le président Bourgoin est également revenu sur les conditions techniques mises à disposition du staff de Jean-Guy Wallemme, très sollicité par le challenge du maintien de l'AJA. « Comme Jean-Guy Wallemme était contraint de rester sur place à Auxerre, nous avons donc dépêché aux côtés de Kamel Djabour, Pascal Vahirua et Bernard Turpin pour le rassemblement des joueurs locaux.

De la même manière, il faut savoir que depuis que Jean-Guy est sur le banc de l'AJA, les sportifs de la diaspora sont toujours observés. Et même davantage qu'avant, le double ou le triple, car de nombreux observateurs sont envoyés sur les terrains de France et d'Europe pour voir l'état de forme des joueurs sélectionnables. » Voilà un témoignage qui devrait rassurer le public congolais : en dépit de la double casquette de Jean-Guy Wallemme, le football national congolais n'est pas négligé.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire