Google+ Badge

mardi 8 mai 2012

Élections législatives 2012 : le quatrième pouvoir invité à relayer la bonne information

L'appel a été lancé par l'ambassadeur de France au Congo, Jean-François Valette, à l'occasion d'un atelier de formation des journalistes démarré le 7 mai à Brazzaville
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du secrétaire général du Centre de ressources pour la presse (CRP), Gaston Elbi Enkari, du chargé de bureau de la coordination du système des Nations unies, Rimteta Ranguebaye, de la représentante de l'Union Européenne, chef de la section gouvernance, économie et secteur sociaux, Vanessa Dick, et du Conseil supérieur de la liberté de la presse.


Tout au long du séminaire qui s'achève le 12 mai, les professionnels des médias bénéficieront d'outils et de techniques professionnels adaptés pour mieux suivre, analyser et présenter de façon équilibrée les processus électoraux. Il s'agit pour le CRP, de former dix journalistes venus d'Ouessso, Pokola, Gamboma et Djambala dans les départements de la Sangha, des Plateaux et de Brazzaville.

Dans son discours d'ouverture, le diplomate français a déclaré : « Une véritable démocratie doit être celle où les citoyens au moment de l'élection se mobilisent. Pour cela, ils doivent avoir la bonne information. Le gouvernement apporte sa contribution, mais les journalistes sont là pour relayer le message des différents candidats, de publier ses projets, ses programmes, ses propositions, et alimenter les débat pour voir si dans la société civile congolaise par exemple il peut y avoir des réactions appropriées par rapport aux programmes démocratiques, et finalement, permettre au bout du compte au citoyens de savoir que, tel jour, à telle heure, il y aura un vote, etc. Cette transparence du débat démocratique est de la responsabilité centrale des journalistes. C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité nous investir dans ce séminaire. »

Le secrétaire général du CRP a, pour sa part, rappelé le rôle que joue le centre depuis sa création en 1994, dans le cadre de la formation, de l'aide et de l'appui à la presse congolaise. Il a affirmé qu'à la fin de la formation, les journalistes seront capables de rendre compte des attentes des populations avant les scrutins et de veiller au respect des droits humains. « La méthode de transmission des connaissances utilisée par le CRP permet de former les journalistes dans leurs conditions réelles de travail. Elle assure un va-et-vient permanent entre théorie et pratique », a-t-il déclaré.

Les agences du système des Nations unies, par la voix de Rimteta Ranguebaye, ont souhaité que l'atelier se passe dans de bonnes conditions, et que les journalistes sortent avec le complément d'information dont ils ont besoin, afin de prendre une part active dans le processus électoral. En outre, signalons que les dix journalistes concernés par la formation viennent allonger la liste d'un premier groupe de vingt autres qui travaillent déjà sur la thématique des élections grâce à un financement de l'Union européenne.

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire