Google+ Badge

mercredi 7 mars 2012

Affaires sociales : le gouvernement appelle à un élan de solidarité et de générosité envers les victimes de la catastrophe du 4 mars

Photo : La ministre Émilienne Raoul lors de son appel à la solidarité des Congolais devant la presse.



La ministre des Affaires sociales et de l'Action humanitaire, Émilienne Raoul, a appelé ce mardi, deux jours après l'explosion du dépôt de munitions et d'armement de Mpila, à un élan de solidarité pour aider les quelques 5 000 sinistrés jusqu'ici enregistrés dans six sites d'accueil

« Il nous faut protéger nos frères des intempéries. Nous avons besoin de tentes et de bâches, de matelas, nattes, couvertures, draps et moustiquaires », a déclaré Émilienne Raoul. Et de préciser qu'une attention particulière devait être accordée aux enfants. « Les mamans n'ont plus d'ustensiles pour faire la cuisine, apportez-leur des casseroles, assiettes, couverts, seaux, gobelets », a-t-elle relevé.

Le gouvernement congolais à mis en place des sites d'accueil pour les milliers de sans-abri. Mais ces sites qui sont situés dans les quartiers nord et sud de Brazzaville, manquent de commodité pour assurer le mieux-être des populations en détresse. « Certains sites doivent être éclairés, c'est important pour leur sécurité. Les médicaments dont nous avons besoin sont de deux types : ceux destinés aux formations sanitaires et ceux qui seront utilisés dans les sites pour soigner le paludisme, la grippe, les bronchites, la diarrhée, les douleurs rhumatismales et les petites blessures », a précisé Émilienne Raoul.

Pour faire face aux premiers besoins vitaux, la ministre a annoncé que plusieurs organismes des agences du système des Nations unies s'étaient déjà manifestés au côté du gouvernement. Il s'agit notamment du Pnud, du HCR, du PAM, de l'Unicef et de l'OMS. Concernant les pays amis, elle a indiqué que la France, le Maroc, les États-Unis et la République démocratique du Congo s'étaient également engagés pour une assistance sanitaire multiforme au profit des victimes de la catastrophe.

Toutefois, pour prévenir d'éventuelles épidémies, la ministre sollicite en urgence une aide pour la construction des latrines sur les sites afin de respecter l'hygiène du milieu. « Apportez tous les produits nécessaires à l'assainissement », a-t-elle plaidé, soulignant qu'un bureau d'information humanitaire est ouvert pour recevoir toutes les aides nécessaires.

L'incendie qui s'est produit dimanche au dépôt de munitions et d'armement du camp de régiment blindé, a causé la mort d'environ 230 personnes et a fait plus de 1 500 blessés. Ce bilan encore provisoire, reste à être confirmé par les autorités congolaises.
Guy-Gervais Kitina

                             Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire