Google+ Badge

samedi 24 mars 2012

Tragédie de Mpila : une deuxième équipe de médecins de la diaspora attendue à Brazzaville

Photo : William Bongo entouré des médecins de la diaspora. 



L'information a été donnée au cours d'une conférence de presse organisée le 23 mars par l'organisation non gouvernementale Synergies et Développement de l'Afrique (SDA)
Il s'agissait d'informer l'opinion publique sur la contribution de la Délégation spéciale des professionnels de santé de la diaspora (DSPSD) en réponse à la catastrophe survenue le 4 mars à Mpila. Ces derniers ont effectué le déplacement à Brazzaville le 10 mars pour participer à l'élan de solidarité nationale lancé par le président de la République.
Les échanges se sont déroulés en présence du président SDA, William Bongo, également coordonnateur de DSPSD. Il était assisté par quatre médecins de la diaspora.

« La diaspora ne pouvait rester en marge de l'élan de solidarité généré par ce drame. C'est pourquoi les médecins de la diaspora ont décidé spontanément d'apporter leur modeste contribution, en donnant de leur temps et en mettant à la disposition des populations congolaises et des pouvoirs publics leur expertise », a expliqué William Bongo.

La première équipe des professionnels de santé de la diaspora comprend un gastroentérologue, un urgentiste, un cancérologue, un dentiste stomatologue, un pharmacien, un chercheur spécialisé du VIH/Sida, un pneumologue, une infirmière diplômée d'État, un chirurgien orthopédiste, un médecin généraliste, un aide médico-psychologue et une coordonnatrice d'équipe de secours.

La DSPSD a également apporté un lot de médicaments pour répondre aux besoins des victimes. William Bongo a tenu à saluer l'intervention « rapide » des pays amis du Congo, dont l'aide a permis de répondre à l'urgence.
« Nous savons que nos partenaires ne pourront pas demeurer indéfiniment au chevet des Congolais. Voilà pourquoi la diaspora, qui est aujourd'hui considérée à juste titre comme la sixième région de l'Afrique, entend prendre le relais dans la durée pour faire en sorte que la chaîne de solidarité ne se brise pas. C'est dans cette optique qu'une deuxième vague de médecins de la diaspora arrivera à Brazzaville le 25 mars 2012 », a-t-il précisé.

Le docteur Arsène Bikoué a, pour sa part, expliqué les difficultés auxquelles les professionnels ont été confrontés dans les hôpitaux. Des difficultés qui, selon lui, n'ont pas entravé la bonne marche de leur action.
Rappelons que DSPSD a été institutionnalisée au sein de SDA à la suite du colloque sur « l'amélioration du système de santé au Congo-Brazzaville, contribution de la diaspora », organisé le 10 décembre 2011 à Paris (France).

                             Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire