Google+ Badge

jeudi 1 mars 2012

Judo : le club Kali Otoko prépare ses athlètes pour les Jeux africains de 2015

Photo : les judokas de Kali Otoko avec les athlètes de Kinshasa 


Le club de Raoul Ominga est revenu de Kinshasa avec l'intention de mettre en pratique son stage pour préparer ses athlètes aux futures échéances


Les Brazzavillois ont livré à Kinshasa, du 23 au 26 février, des combats de haute facture et échangé des techniques avec le club Géda, tout en consolidant leurs liens d'amitié et de fraternité ce club frère.
Ce dernier a en effet procédé à la sélection des autres clubs de Kalamu et des maîtres de Kinshasa regroupés dans une association, les « Masters », pour donner un élan positif à cet échange. C'est ainsi que le 23 février, les athlètes de Kali Otoko se sont mesurés avec ceux de Géda. Ils ont livré des combats avec le judo club Kahuka le 24 février avant de clôturer, le 25 février, avec les Masters qui enseignaient de nouvelles techniques à leurs élèves.

« Nous avons livré des combats d'envergure, et nous avons essayé de corriger nos défauts. Nous avons aussi montré notre façon de faire qui les a séduits, car ils utilisent beaucoup plus des techniques de hanches et jambes alors que nous faisons plus des techniques d'épaules », a précisé Me Roch Kickouama, promettant de concilier désormais les deux techniques.

Il entend aussi renouveler cette expérience lorsque son club recevra au mois de mai son partenaire. « En avril, nous aurons à placer un club à Kali Otoko, le village du président Raoul Ominga, et un autre club à Owando et à Oyo. Nous voulons les amener sur un terrain neutre. Mais bien avant nous ferons la sélection des clubs de Brazzaville comme ils ont fait chez eux. Nous choisirons les meilleurs pour représenter notre club », a-t-il indiqué.

Après la réception du club Géda, le club Kali Otoko envisage de se rendre au Gabon et au Cameroun pour parfaire ses techniques de combats en vue de préparer pour les Jeux africains de 2015 qui se dérouleront à Brazzaville.
« Comme les Jeux africains se déroulent chez nous, nous voulons intégrer deux ou trois de nos élèves dans l'équipe nationale. Nous ferons tous les efforts possibles pour que dans trois ans ils soient plus expérimentés et à la hauteur de l'événement. Nous multiplions les initiatives pour maintenir la forme des athlètes », a ajouté Me Roch Kickouama.

Il a par ailleurs salué la cohabitation entre les différents maîtres de la RDC. Ces derniers se retrouvent tous les dimanches pour échanger leurs expériences et enseigner de nouvelles techniques à leurs élèves. Il a demandé à ceux de Brazzaville d'en faire autant pour l'épanouissement de la discipline.
James Golden Éloué

                             Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire