Google+ Badge

mardi 13 mars 2012

Tourisme : l'écotourisme en quête de partenaires pour développer la destination congolaise

Le Congo veut faire connaître ses atouts touristiques aux passionnés de l'observation animalière et florale à l'occasion du 37e Salon mondial du tourisme, qui se tient à Paris du 15 au 18 mars 2012
Disposant d'une biodiversité exceptionnelle et d'un cadre naturel encore épargné par l'activité humaine, le Congo, considéré comme l'un des poumons de la planète, offre des richesses remarquables. Son patrimoine forestier fait de lui une destination incontournable de l'écotourisme en Afrique centrale.

Présentation du Congo
Les deux tiers du territoire national sont recouverts d'une forêt tropicale humide, ce qui place le pays au quinzième rang mondial pour la proportion de couverts forestiers. Le Congo abrite trois grands parcs nationaux.
Le parc national d'Odzala-Kokoua, situé dans le nord-ouest du pays, abrite un écosystème méconnu en dépit de son caractère extraordinaire. Plus de quatre cents espèces d'oiseaux côtoient l'une des plus importantes populations de gorilles, d'éléphants de forêt, de buffles ainsi que les derniers lions d'Afrique centrale.
Toutes ces espèces évoluent dans leurs biotopes, les mieux adaptés : de grandes zones marécageuses, des mosaïques forêt-savane, les rivages de la rivière Mambili. De nombreuses clairières et salines attirent les animaux pour un spectacle fascinant.

Toujours dans la partie nord du pays, le parc national de Nouabalé-Ndoki, à la frontière du Cameroun et de la République centrafricaine, sur les berges du fleuve Sangha, est considéré comme le deuxième écosystème encore intact. À quelques heures de marche, on se retrouve au cœur du monde fabuleux et mystérieux de la forêt équatoriale.

Deux campements aménagés servent d'espaces d'accueil aux visiteurs. Les excursions en pirogue sont les plus pittoresques pour admirer la luxuriance du lieu et atteindre la clairière marécageuse de Mbeli où se retrouvent les éléphants pour un bain de boue interminable. De même, une randonnée à pied amène à la découverte de l'habitat naturel des gorilles et des chimpanzés.

Sur les bords de l'Atlantique, dans le sud du pays, le parc national de Conkouati-Douli constitue une destination particulièrement prisée pour observer les baleines à bosse, les lamantins et les tortues marines luth. C'est le premier lieu de nidification reconnue en Afrique.

Le Congo est un paradis vert qui offre à la fois des paysages, des populations et des cultures diversifiées. Véritable terra incognita, le Congo a accueilli l'année dernière le premier Éductour de professionnels du tourisme venus de France et d'Espagne. Le but : faire contribuer le tourisme congolais à hauteur de 10% au PIB national à l'horizon 2016.
Jean Dany Ébouélé

                             Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire