Google+ Badge

vendredi 30 mars 2012

Gestion durable des forêts : lancement officiel d'un projet pilote de lutte contre l'exploitation forestière illégale au Congo

Photos 1 et 2 : Les participants à l'atelier du lancement du projet.

Le Collège d'enseignement technique et des métiers de Pointe-Noire a été choisi pour démarrer les activités, avec l'appui matériel de l'École nationale du bois du Québec au Canada

La cérémonie relative au démarrage du projet intitulé « Approche harmonisée de gestion durable des forêts de production dans le Bassin du Congo » a eu lieu le 29 mars au cours d'un atelier à Brazzaville. Les travaux ont été dirigés conjointement par le ministère du Développement durable, de l'Économie forestière et de l'Environnement, représenté par Gaston Mambouana, directeur de cabinet par intérim, et l'ONG World Ressources Institute (WRI), représentée par Pierre Méthot, directeur Foresterie-Afrique centrale, directeur du projet.

Dans leurs discours, les deux interlocuteurs ont expliqué le contexte dans lequel le nouveau projet avait été créé, tout en soulignant en même temps son importance au niveau de la sous-région en général et du Congo en particulier. « Le concept du projet pilote au Congo a été défini en collaboration avec le ministère du Développement durable, de l'Économie forestière et de l'Environnement. Il a pour résultat attendu le développement de modèles régionaux reproductibles de renforcement du secteur artisanal du bois dans le but de réduire la pression sur les forêts et de créer un pont vers le secteur formel », a expliqué Gaston Mambouana.


Un appui technique et matériel sera apporté aux menuisiers artisans de la ville de Pointe-Noire, autour de l'Association des menuisiers et artisans. « Les activités pilotes au Congo s'adressent principalement aux artisans menuisiers de Pointe-Noire pour lesquels nous avons apporté un appui technique à la formation et à certains investissements matériels et réhabilitation des sites, pour renforcer les capacités, produire des produits de meilleure qualité, utiliser moins de bois et utiliser le bois des sources légales, afin de réduire la pression sur les forêts et de créer un pont pour l'intégration dans le secteur formel », a expliqué le directeur du projet WRI.

En effet, le projet, qui durera quatre ans, a pour objectifs, entre autres, de promouvoir l'utilisation efficace du bois et la production des produits à plus haute valeur ajoutée dans les ateliers de menuiserie gérés par les petits artisans. Il est financé à hauteur de 3,1 millions de dollars par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), à travers le Fonds pour l'environnement mondial, qui en est le bailleur de fonds principal. Le PNUE a confié la mise en œuvre du projet à WRI, une ONG environnementale basée à Washington.

                            Par Jrang An@go

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire