Google+ Badge

lundi 5 mars 2012

D'importants dégâts matériels enregistrés à Ouenzé et Mpila

Photo 1 : les habitations voisines du camp régiment blindé ont été les plus touchées   Photo 2 : le lycée de la Révolution complètement détruit par les explosions


Les explosions survenues dimanche au camp du régiment blindé de Mpila ont causé d'importants dégâts matériels et la destruction de plusieurs centaines d'habitations

Les dégâts matériels enregistrés jusqu'ici concernent dans la plus grande majorité des habitations privées et quelques établissements scolaires, notamment dans la zone proche du camp du régiment blindé. Les déflagrations qui ont débuté dimanche tôt le matin ont également causé des dégâts non moins importants dans d'autres zones du centre-ville, où les vitres des magasins et des administrations publiques et privées ont été soufflées.

Encore non évalués, les dégâts pourraient se monter à des milliards FCFA, au regard de leur ampleur dans les différents quartiers touchés.

Plus de 146 morts et plusieurs centaines de blessés
Le bilan annoncé dimanche de plus de 146 victimes et de plus de 1 500 blessés est revu aujourd'hui à la hausse, selon des sources hospitalières. « L'explosion d'un dépôt d'armement des Forces armées congolaises dans le quartier de Mpila (...) a causé la mort de plus d'une centaine de Congolais, soit 146 décès au moment où nous parlons, sans oublier les dégâts matériels », a déclaré dimanche le ministre Bienvenu Okiemy dans un compte rendu du conseil des ministres extraordinaire.

Le président Denis Sassou Nguesso a demandé à la force publique de circonscrire une zone de sécurité tout autour du sinistre et d'y déclarer le couvre-feu.

Pour face à cette catastrophe, le gouvernement, par le biais du ministre de la Santé, Georges Moyen, a annoncé la réquisition des personnels de santé et des officines pour permettre à aux blessés et autres citoyens hospitalisés de bénéficier des soins les meilleurs en cette situation tragique. Il a par ailleurs porté à la connaissance du conseil des ministres qu'un certain nombre d'organisations internationales allaient apporter leur soutien au gouvernement congolais.

                              Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire