Google+ Badge

jeudi 23 février 2012

Diplomatie : trois nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au président de la République

Photo 1 : L'ambassadrice du Sénégal et Denis Sassou N'Guesso.  Photo 2 : Le nouvel ambassadeur du Japon et le chef de l'État.   Photo 3 : L'ambassadeur de Malte et Denis Sassou N'Guesso. 


Kane Batoura Niang du Sénégal, Yoshimasa Tominaga du Japon et Philippe d'Alverny de l'ordre souverain de Malte, ont été reçus tour à tour, le 23 février, par le chef de l'État Denis Sassou N'Guesso

Ces trois diplomates ont pris l'engagement de renforcer les relations entre leurs pays respectifs et le Congo dans des domaines variés.
 
L'ambassadrice du Sénégal a indiqué à sa sortie d'audience, que son pays était déterminé à redynamiser l'axe Dakar-Brazzaville pour l'intérêt des deux parties. « Le Sénégal et le Congo ont beaucoup de choses en partage, notamment le combat pour l'unité de l'Afrique. Nous avons à la tête de nos deux États des présidents qui sont fondamentalement panafricanistes. C'est dire que nous avons besoin d'unir les forces de l'Afrique autour de l'essentiel », a déclaré Kane Batoura Niang. Et d'ajouter que la vision du président Abdoulaye Wade était de raffermir la coopération bilatérale après un temps mort du fait des guerres que le Congo avait connus. 


Le nouvel ambassadeur du Japon a, pour sa part, assuré que les autorités nippones souhaitaient renforcer l'amitié qui existe entre les deux pays. « Je ne ménagerai aucun effort pour développer la coopération bilatérale. Nous avons déjà ficelé quelques projets. Ils portent entre autres sur les domaines de la pêche, de la scolarisation mais aussi du secteur de l'aide alimentaire », a précisé Yoshimasa Tominaga. 


À son tour, le diplomate maltais s'est exprimé à sa sortie d'audience. Il a indiqué que son pays menait depuis de nombreuses années « une diplomatie humanitaire » et espérait de ce fait, selon les moyens dont il dispose, engager d'importantes actions dans ce cadre au Congo. « Notre mission est immense et elle est tributaire de la générosité des bénévoles et des donateurs dans le monde entier. Pour ce qui me concerne, j'entends intervenir personnellement en vue de la concrétisation des objectifs que nous pourrons fixer en fonction de nos possibilités », a déclaré Philippe d'AlvernyConcluant son propos, il a souhaité que des « relations exemplaires » s'installent entre l'Ordre de Malte et le Congo. 

                              Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire