Google+ Badge

mercredi 15 février 2012

Forum des jeunes féministes d'Afrique centrale : Redéfinir la sécurité humaine, la sexualité et les droits des jeunes femmes en Afrique centrale

Sous l'égide de la représentante de la ministre de la Promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, Mme Ghislaine Oba Apounou, l'ouverture de la session a eu lieu le 15 février à Brazzaville


Ce forum qui s'inscrit dans la continuité des actions dans le pays du Forum féministe africain (AFF). La rencontre, qui va durer trois jours, devrait permettre à une quarantaine de jeunes femmes de 18 à 30 ans ainsi qu'à quelques aînées venues du Burundi, du Cameroun, du Congo, de RDC, de Centrafrique et du Tchad d'engager une analyse critique et féministe sur les questions d'inégalités de genre, tout en dégageant les idées d'actions communes à mener aux niveaux sous-régional et national.

Organisé par les associations Azur développement (Congo-Brazzaville), les Anges du Ciel (RDC) et Si jeunesse savait (RDC), ce forum est consécutif à trois AFF qui ont eu lieu en 2006, 2008 et 2010. L'objectif est de promouvoir la charte des féministes africaines auprès des jeunes féministes de la sous-région.

« L'évolution actuelle de la société relève que la femme continue à subir des inégalités tant dans la vie publique que privée », a noté la représentante de la ministre, Ghislaine Oba Apounou, soulignant que d'une manière générale la communauté internationale se préoccupait de la situation de la femme sur les plans juridique, politique, économique, culturel et social par l'adoption depuis 1945 de la charte des Nations unies affirmant le principe d'égalité entre les hommes et les femmes.

Parmi les thèmes majeurs développés par les participantes, on peut noter l'introduction au féminisme et l'historique de l'AFF, les inégalités institutionnelles de genre contenues dans le code de la famille et le code pénal et les actions des différents pays de la sous-région, la sécurité humaine, les conflits et la militarisation, les violences sexuelles et leur impact sur la vie des femmes et des filles, l'indépendance économique des jeunes femmes et le VIH-sida, la participation des jeunes femmes à la vie politique, les droits sexuels et reproductifs, et le fondamentalisme religieux et la liberté d'expression.

Signalons que ce forum est soutenu financièrement par l'African Women's Developpement Funds et Urgent Action Fund Africa.

                              Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire