Google+ Badge

mardi 21 février 2012

Roman : Je la voulais lointaine par Gaston-Paul Effa, Éditions Actes Sud

Photo : La couverture de Je la voulais lointaine de Gaston-Paul Effa.


Roman d'apprentissage, Je la voulais lointaine est le neuvième roman de l'écrivain camerounais Gaston-Paul Effa. Un très beau récit qui raconte le parcours d'Obama, petit-fils de féticheur qui quitte l'Afrique pour poursuivre des études littéraires à Strasbourg


Avant son départ, le jeune Obama se voit confié un sac totémique par son grand-père qui voyait en lui son successeur : « Je t'annonce que tu es officiellement propriétaire de ce sac [...] Ce sac te fera passer les barrages sans problèmes. Tu ne révéleras ce secret à personne sous peine de le voir disparaître. » Le sac sera très vite enterré au pied d'un arbre.

En France, Obama réussit son intégration dans la société européenne, fait de brillantes études et devient professeur de philosophie. Loin de son Afrique natale, il épouse une femme blanche, tenant son pays et son continent à distance : « L'Afrique était derrière moi, je la voulais lointaine. » Cependant un évènement viendra bouleverser ce train de vie, rappelant Obama à ses origines africaines. Cette terre nourricière qu'il n'aura cessé de fuir le réclamait désormais. Habité par un sentiment d'inaccomplissement de la promesse faite, autrefois, à son grand-père il décide de rentrer en Afrique accomplir son destin.

L'écriture de ce livre est un récit inspiré du cheminement de l'auteur. Il l'explique dans un entretien avec l'écrivain Abdourahman Wabéri : « Longtemps, j'ai mis l'Afrique à distance, comme si célébrer les ciels d'Europe faisait de moi un autre homme. Depuis, j'ai compris qu'il s'agit simplement de vivre en homme, en assumant ses différences et ses contradictions. »

Je la voulais lointaine, un très beau roman à découvrir. 
Meryll Mezath


                              Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire