Google+ Badge

dimanche 5 février 2012

Le Conseil municipal de Pointe-Noire a présenté son programme d'investissements 2012 aux chefs de quartiers

Photo 1 : Le bureau du Conseil municipal.     Photo 2 : Une vue des chefs de quartiers.  


Roland Bouiti Viaudo, président du Conseil municipal de Pointe-Noire, et son bureau exécutif ont fait le 3 février à Pointe-Noire la restitution des travaux de la dixième session ordinaire dite administrative et de la cinquième session extraordinaire du Conseil départemental de Pointe-Noire. Le programme d'investissement 2012 de cette institution a été présenté aussi à cette occasion


À chaque début d'année, le Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire réuni les chefs de quartiers des quatre arrondissements pour leur faire le compte rendu des travaux des différentes sessions, puisque les chefs de quartiers constituent la première cellule d'organisation administrative. C'est pour eux une occasion propice d'évoquer leurs problèmes non résolus dans leurs différentes circonscriptions. Cette année, cette réunion a eu lieu au Forum Mbongui de Pointe-Noire où ont été invités les quatre-vingt-trois chefs de quartiers de Pointe-Noire.

Après la lecture du compte rendu des deux précédentes sessions du Conseil municipal de Pointe-Noire par Jean François Kando, secrétaire du bureau exécutif de ce conseil, Pierre Justin Makosso, le deuxième vice-président a présenté le programme d'investissement 2012 dont le budget s'élève à 10 milliards FCFA. Cette bagatelle va servir à l'amélioration des conditions de vie des citoyens par la politique de construction des caniveaux, des dalots, des routes, la mise en service de l'éclairage public, des feux tricolores, sans oublier le ramassage des ordures.


Selon Pierre Justin Makosso, en 2012, 29,5 kilomètres de caniveaux verront le jour, soit 8 kilomètres dans l'arrondissement 1 Lumumba, 7 à Mvou Mvou, 10,7 à Tié Tié et 10 kilomètres à Loandjili. Les ouvrages de franchissement ou dalots seront aussi construits avec leur remblai. L'arrondissement 1 aura 4 dalots, Mvou Mvou et Tié Tié auront 2 dalots chacun et Loandjili, 5 dalots. Dans le domaine des infrastructures routières, 12 routes sont prévues à Lumumba, 9 à Mvou Mvou, 15 à Tié Tié et 13 à Loandjili.

Grâce à l'apport de la Société Eni Congo, une bonne partie de la ville va bénéficier d'un éclairage public. Tous les feux tricolores, actuellement hors d'usage, seront réhabilités à l'instar des feux du quartier Sympathique, du carrefour Roy, Mawata, Hôtel Elais, Château d'eau Och... Aussi, d'autres feux verront le jour dans plusieurs carrefours de ville.

Quant à l'épineux problème de l'assainissement de la ville et du ramassage des ordures, plus d'une centaine de bacs à ordures seront placés dans les différents quartiers de la ville pour compléter ceux existants déjà. « Les efforts du Conseil municipal de Pointe-Noire ne peuvent avoir des lendemains enchanteurs que si les citoyens s'impliquent dans l'assainissement de la ville en débarrassant leur environnement d'ordures et en évitant d'aliéner le domaine public pour ne pas compliquer la tâche des agents de génie civil », a-t-il dit.

Le Conseil municipal de Pointe-Noire continuera à construire des ouvrages seulement si les citoyens s'acquittent des taxes et obligations. Car ces ressources financières permettent au Conseil d'effectuer les travaux d'intérêt public, a dit Roland Bouiti Viaudo, député maire de la ville et président du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire.

                               Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire