Google+ Badge

dimanche 26 février 2012

Oscars de la presse 2011 : quinze journalistes primés et trois prix d'excellence décernés

Les professionnels de la communication, qui se sont démarqués tout au long de l'année 2011, ont été distingués le 23 février à Brazzaville au cours d'une soirée de gala des oscars de la presse congolaise 2011

Outre les journalistes, des personnalités ont été primées pour leur soutien et leur contribution à la liberté d'expression dont jouit la presse congolaise. La huitième édition a été rehaussée par la présence de la conseillère en communication du chef de l'État, Claudia Lemboumba Sassou Nguesso, et de plusieurs personnalités.

Adrien Wayi-Lewi, président du Réseau panafricain des journalistes (RPJ), a rendu hommage à deux confrères décédés récemment : Mamita de Télé 7 de la RDC, et Fulbert Kimina Makoumbou, journaliste sportif congolais du bihebdomadaire La Semaine africaine, qui a reçu un prix d'honneur à titre posthume.

À l'ouverture de l'évènement, Adrien Wayi Lewi a invité la presse nationale à s'élever davantage sur l'échelle mondiale, parce qu'elle est suivie attentivement par les Congolais de la diaspora : « Nous partageons, tous ou presque, la conviction selon laquelle la presse congolaise a de l'avenir. Cependant, elle a également des urgences et le public a ses attentes. Avec les montées satellitaires de certains médias, il est plus qu'impératif que nos prestations soient à la hauteur des attentes du public, de plus en plus planétaire. Voilà l'intérêt de cette belle soirée d'émulation. »

Présentée par Médard Milandou et Adrienne Gogo Koubaka, journalistes à Radio-Congo, la cérémonie a été agrémentée par deux orchestres de la capitale, SOS Salsa et Saint Patrick Azan'O.

Une délégation de journalistes de treize pays d'Afrique a participé à la soirée de gala des oscars de la presse congolaise. Ils étaient venus de la République démocratique du Congo, du Bénin, du mali, du Rwanda, de Madagascar, du Niger, du Cameroun, du Sénégal, du Tchad, de la République centrafricaine et de la Guinée-Conakry ainsi que de la Guinée équatoriale.
 
Au cours de la soirée, un diplôme d'honneur a été attribué au chef de l'État pour sa promesse selon laquelle « aucun journaliste au Congo ne sera emprisonné pour ses opinions ». « En effet sous sa gouvernance, notre nation est l'un des rares pays au monde ne figurant pas dans la liste noire des pays qui entravent la liberté d'expression », a souligné le président du RPJ.

Quant au prix d'honneur il a été discerné au délégué général aux Grands Travaux, Jean-Jacques Bouya, sponsor officiel de l'édition qui bénéficiera désormais du soutien de la DGGT. L'annonce a été faite par le professeur Placide Moudoudou, assistant du ministre délégué général qui représentait l'institution.

Le clou de la soirée a été la nomination des lauréats de la huitième édition, distingués selon trois catégories : presse écrite, radio et télévision. Les oscars de la presse congolaise, initiés depuis 1995, consacrent chaque année les professionnels des médias qui excellent dans leur domaine.

Catégorie presse écrite :
Meilleure revue d'entreprise : la revue Reflet, direction générale des Grands Travaux.
Meilleur journaliste chroniqueur : Émile Gankama, Les Dépêches de Brazzaville.
Meilleure publication : Vision pour demain, de Mfoumou Fylla de Saint-Eudes.

Catégorie radio :
Meilleur animateur de programme : Jean Richard Mouyeni, Radio-Congo.
Meilleur correspondant de presse : Blaise Ebika, Radio-Congo Ouesso.
Meilleure présentatrice du journal en kituba : Christine Mathe, Radio-Congo.
Meilleur présentateur du journal en lingala : Félix Bowaka.
Meilleur présentateur du journal en français : Madila Pandi Niangui, Radio-Congo.

Catégorie télévision:
Meilleur animateur de programme : Roland Patrick Awe, Top TV.
Meilleur présentateur du journal en lingala : Péguy Nianga, DRTV.
Meilleur présentateur du journal en français : Yolaine Yot, DRTV ex æquo avec Archi Ignoumba de MNTV.
Meilleur reportage télé : À Benghazi en Libye par Mad André Ondélé, presse présidentielle.
Meilleure émission grand public : Chemin d'avenir, Jean-Claude Kakou.

                             Par Jrang An@go. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire