Google+ Badge

mardi 31 janvier 2012

Électricité : des experts identifient les nombreuses anomalies de la distribution à Brazzaville

Le ministre de l'Énergie et de l'Hydraulique, Henri Ossebi, accompagné d'une forte délégation composée des cadres de la Société nationale d'électricité (SNE), a fait la ronde des différents structures relevant de son département, notamment les installations électriques de M'bouono, du Djoué et de Tchiélampo 


L'objectif de cette tournée était de déceler les principaux problèmes qui bloquent la distribution de l'électricité à Brazzaville. « Les problèmes sont : la fiabilisation, la modernisation et l'interconnexion du réseau de distribution d'électricité ; parce que l'électricité qui arrive de Kinshasa, de Pointe-Noire et d'Imboulou, a été interconnectée. Le cahier des charges conçu avec le concours des techniciens du système de réhabilitation des infrastructures de transport, n'a pas semble-t-il été suffisamment élaboré de façon consensuelle », a précisé le ministre Henri Ossebi à l'issue de la visite. « Nous avons eu des querelles sans doute liées à des querelles de personnes, qui ont fait qu'aujourd'hui, l'on découvre un certain nombre de dysfonctionnements qui auraient pu être traités en temps et en heure », a-t-il souligné.

La délégation s'est rendue compte que partout où elle est passée, lors de la réhabilitation des installations, le cahier des charges n'avait pas été respecté par le partenaire. Ainsi certains équipements présentent des problèmes, notamment au niveau des transformateurs de puissance et de certains disjoncteurs.
 
À d'autres endroits, notamment au poste de Tchiélampo, se pose un problème de mise en marche des deux transformateurs. L'on a constaté une insuffisance de desserte de Brazzaville. On ne peut mettre en parallèle les deux transformateurs. Selon les techniciens de la SNE, cette question va être résolue très rapidement avec leur partenaire ENI qui a travaillé avec le gouvernement dans le cadre du projet de réhabilitation des infrastructures du réseau interconnecté Sud.

Au centre du dispatching, il y a un problème de communication. Le rôle de la télécommunication est de faire en sorte que tout ce qui se passe sur le réseau dans les parties Sud et Nord du réseau soit connu au centre de dispatching. À ce sujet, Francis Ibara, l'un des techniciens présents pendant la tournée, a rassuré les populations par ces mots : « Les équipes de la SNE sont à pied d'œuvre et nous avons expliqué au ministre qu'il y a une équipe qui travaille déjà sur le couplage des deux réseaux, de la SNL (RDC) et de la SNE, parce que depuis que le chef de l'État a inauguré la Centrale électrique du Congo et le réseau Sud, tout le réseau congolais est interconnecté. Il y a des choses à améliorer, c'est ce que nous avons expliqué au ministre. »

Techniquement des solutions sont envisagées, elles sont contenues dans un programme d'urgence qui est sur la table du gouvernement. Les expertises congolaise et étrangère doivent être mises à contribution pour qu'ensemble ils trouvent un délai tout à fait convenable et les solutions idoines, tout en réglant le problème managérial. 

                               Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire