Google+ Badge

jeudi 12 janvier 2012

Infrastructures routières : Émile Ouosso rappelle les défis à relever en 2012

Photo : Échange de vœux entre Émile Ouosso et un de ses collaborateurs.


L'ambition du gouvernement de faciliter la libre circulation des personnes et des biens par la construction d'infrastructures routières modernes représente de nouveaux défis pour le ministère de l'Équipement et des Travaux publics
Émile Ouosso, le ministre de tutelle, a invité le 10 janvier ses collaborateurs à accentuer leurs efforts pour l'exécution du réseau routier national.
 
« 2011 est passé, 2012 doit être pour nous tous une année de poursuite de nos efforts. Nous devons à nouveau réunir nos forces afin d'être forts pour réussir les défis qui nous attendent », a-t-il indiqué.
Parmi les défis à relever figure l'ouverture des routes secondaires dans le département du Pool qui abritera, en août prochain, les festivités du 52e anniversaire de l'indépendance du Congo.

Dans ce département, où un programme routier spécial a été décidé, le ministère prévoit de construire 1 015 km de routes en terre revêtues de latérite. Ce réseau routier comprendra plusieurs axes prioritaires, parmi lesquels les axes Mayama-Kindamba (148 km) ; Kinkala-Mindouli-Kindamba (148 km) ; Vindza-Mpé-Djambala (120 km) et Kindamba-Vindza-Kimba-Ingoumina (185 km).

Émile Ouosso a souligné qu'il incombait la responsabilité à son département d'assurer un contrôle permanent des opérations, de nombreuses entreprises privées étant sur le terrain.
 
« Le groupement des entreprises retenues pour réaliser ces travaux a acquis 225 engins de travaux publics », a rappelé le ministre, précisant que leur réception au port de Pointe-Noire aurait lieu dans les prochains jours.

Par ailleurs, sensible aux demandes des travailleurs sur leurs conditions de travail, le chef du département entend également privilégier en 2012 le volet formation en vue d'accroître les capacités opérationnelles des différentes administrations sous sa tutelle.
 
Dans ce contexte, il a annoncé la mise en place d'un plan de développement du bureau de contrôle de bâtiment et des travaux publics pour rendre cette direction plus visible au regard de son rôle dans la construction des routes.

                                    Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire