Google+ Badge

lundi 9 janvier 2012

Énergie et Hydraulique : le ministre convie ses collaborateurs à participer à l'amélioration de la distribution d'eau et d'électricité

Henri Ossebi a fait cette invite, le 9 janvier à Brazzaville, afin de palier les coupures intempestives d'eau et de courant électrique

Avec un langage prudent, le ministre a déclaré : « Vous savez que nos compatriotes sont difficiles. Vous pouvez réaliser neuf projets et ne pas concrétiser le dixième, et alors votre considération est amoindrie. Faire des promesses vous expose à des commentaires de la presse et aux exigences de nos populations. »
À Brazzaville, les questions de distribution d'eau et d'électricité sont d'actualité. Le ministre invite ses compatriotes à afficher une attitude de dialogue et d'humilité, pour apaiser les cadres de son département. « Je veux qu'à tous les échelons chacun se sente concerné en vue d'améliorer ses prestations et d'offrir un service de qualité, de proximité. Je vais devoir compter sur la collaboration de tous les cadres, experts, travailleurs et partenaires pour qu'ils s'impliquent dans la production et la distribution d'eau et d'électricité dans notre pays », a poursuivi le ministre. « Nous comptons sur la formation des agents de la Société nationale d'électricité et ceux de la Société nationale de distribution d'eau », a-t-il ajouté
.
Le ministre promet l'ouverture d'un dialogue social avec les travailleurs, les syndicats et avec tous le staff dirigeant. « Il ne faut pas une approche seulement verticale sans se donner les moyens de contrôler l'exécution des différents projets », a-t-il expliqué.
 
Par ailleurs, l'année 2011 a été caractérisée par l'inauguration du barrage hydroélectrique d'Imboulou, par la mise en service des potablocs de Djoué et de Djiri, par la réhabilitation de la ligne électrique THT entre Brazzaville et Pointe-Noire, et par l'aménagement du réseau de distribution d'eau et d'électricité des agglomérations avec l'aide des partenaires au développement.
 
Selon les informations recueillies sur le site d'information du ministère de l'Énergie et de l'Hydraulique, l'actuelle politique de ce département ministériel voudrait assurer un environnement durable en eau afin de réduire de moitié le pourcentage de la population qui n'a pas accès de façon durable en eau potable. La même source précise : « Les taux élevés d'urbanisation ont contribué à concentrer les efforts nationaux et les politiques publiques vers la mise à disposition d'eau potable en zones urbaines. Seulement 14% de la population en zone rurale et 59% en zone urbaine ont accès à l'eau potable. »

« Dans les zones souvent desservies par des sources d'eau contaminées (des sources non captées, des puits ouverts et des réservoirs de collection des eaux de pluies en mauvais état et rarement désinfectés) sont des causes importantes de maladies gastro-intestinales», est-il précisé sur le site.

Enfin, pour réduire de moitié d'ici 2015, la proportion des personnes vivant sans accès à l'eau potable, le gouvernement doit augmenter de 14% (actuel) à 40% la couverture en eau saine en milieu rural et périurbain par l'aménagement de puits équipés de pompes et de sources. Il compte mettre également en place un système de surveillance de la qualité de l'eau, l'assainissement communautaire et la promotion de pratiques d'hygiène saines.


                                   Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire