Google+ Badge

dimanche 22 janvier 2012

Une exposition de photographies consacre les 70 ans de l'Agence française de développement

L'exposition photographique itinérante dénommée « Objectif Développement» a été inauguré le 18 janvier à Brazzaville, à l'Institut français du Congo devant l'ambassadeur de France au Congo et plusieurs invités

L'Agence française de développement (AFD) s'est associée à l'agence Magnum photos pour organiser une exposition photographique à l'occasion de son 70e anniversaire. Après avoir achevé sa tournée française sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, cette vitrine des principales réalisations de l'institution s'installe jusqu'au 28 janvier à Brazzaville.
 
L'exposition consiste en sept reportages photographiques réalisés par l'agence Magnum photos. Ces images offrent une nouvelle approche des enjeux Nord-Sud et mettent en relief les défis de l'aide au développement et les solutions que l'AFD apporte.

« Cette exposition constitue un moyen d'aller à la rencontre du plus grand nombre. Les enquêtes d'opinion montrent que l'aide publique au développement ne manque pas de soutien en France, mais que nos concitoyens ainsi que nos partenaires souhaitent en savoir plus sur les projets et leurs résultats concrets sur le terrain. Cette exposition, nous l'espérons, est l'une de nos réponses à cette attente », a indiqué Patrick Dal Bello, directeur de l'AFD au Congo.

Les photographies présentées mettent en lumière les défis et les réponses du développement à travers les regards de sept photographes sur sept enjeux de développement. Réalisés en 2011, ces reportages couvrent les thèmes suivants : l'agriculture en Guinée (Jonas Bendiksen) ; le soutien à la croissance au Cambodge (John Vink), l'eau et l'assainissement dans les territoires palestiniens (Paolo Pellegrin) ; l'éducation au Burkina-Faso (Bruno Barbey) ; le développement urbain en Colombie (Thomas Dworzak) ; la santé mère-enfant en Mauritanie (Olivia Arthur) ; les enjeux du climat en Indonésie (Jean Gaumy).

À cette exposition, l'AFD a ajouté à Brazzaville une touche locale en présentant des photographies de quelques-uns des projets financés. On peut ainsi voir des clichés du programme d'investissements au port de Pointe-Noire, des Mutuelles congolaises d'Épargne et de crédit (Mucodec) et du programme d'appui à la gestion durable des forêts.

Depuis soixante-dix ans, l'AFD mobilise des moyens humains et financiers pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud. Elle agit aujourd'hui dans une soixantaine de pays du monde. Avec ses 7 milliards d'euros d'activité en 2011, l'Agence est devenue une banque universelle de développement qui met en œuvre la politique de développement définie par le gouvernement français.

Brazzaville, témoin de l'histoire de l'AFD

C'est à Londres, le 2 décembre 1941, que le général de Gaulle signa le décret créant la Caisse centrale de la France Libre qui deviendra en 1998 l'Agence française de développement.

En 1940, dans les territoires d'outre-mer ralliés à sa cause, tous en Afrique centrale, la France Libre dût en effet organiser son administration, notamment dans le domaine de la monnaie et des finances. C'est alors que naîtra la Caisse centrale de la France Libre qui jouera pour la France Libre, pendant la Seconde Guerre mondiale, le rôle de Trésor public et d'Institut d'émission monétaire, notamment pour contrôler la monnaie dans les territoires ralliés, alors que les territoires de l'Afrique de l'Ouest étaient passés sous le contrôle de régime de Vichy.

Le Congo joua un rôle important car, le 30 janvier 1944, le général de Gaulle ouvrira à Brazzaville une conférence qui se penchera sur le devenir des colonies françaises. À ce moment, la Caisse centrale de la France Libre deviendra la Caisse centrale de la France d'outre-mer. En 1958, elle devient la Caisse centrale de coopération économique, puis Caisse française de développement en 1992 et enfin Agence française de développement depuis 1998. 

                                  Par Jrang An@go. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire