Google+ Badge

jeudi 19 janvier 2012

Salubrité : lancement d'une opération coup de poing pour l'assainissement de la ville d'Owando


Cette initiative de l'administrateur-maire Martin Laurent Élénga consiste à la fois à sensibiliser la population sur la propreté et à recenser les parcelles abandonnées. Son but, assainir la ville
Outre l'aspect de salubrité, le recensement des terrains non habités et gagnés par les mauvaises herbes vise à en identifier les propriétaires. « Nous demandons aux propriétaires de procéder sans attendre au nettoyage de leurs parcelles. S'ils ne le font pas, la mairie le fera à leur place en leur infligeant une amende. Une fois que le montant des amendes aura atteint 3 000 CFCA, les propriétaires insolvables encourront une procédure du retour au domaine », précise Martin Laurent Élénga. Laisser à l'abandon le territoire de cette localité, qui a fait peau neuve depuis la municipalisation de la Cuvette en 2007, ne sera plus toléré. Ainsi, les amendes varieront de 6 000 à 24 000 FCFA pour les cas flagrants.
La connexion d'Owando au réseau électrique d'Imboulou il y a quelques jours conforte dans sa volonté l'administrateur-maire de garder la ville dans un état de salubrité permanente.
Nommé à la tête de la communauté urbaine d'Owando depuis bientôt dix mois, Martin Laurent Élénga a salué de l'appui de l'ensemble de la population à son action. « Nous sommes en train de nous battre pour qu'Owando soit l'une des villes les plus propres du Congo. Le but est d'en faire la ville la plus propre du pays du point de vue de l'assainissement. La population, à l'instar des jeunes du quartier Mozart, l'un des plus connus de la localité, ont assaini les rues de leur propre initiative », s'est-il félicité.
L'opération a consisté à nettoyer les avenues et les rues obstruées par les herbes. « Aujourd'hui, cet état de choses a disparu suite à l'opération coup de poing que nous avons engagée, laquelle a permis la réouverture de l'ensemble de rues à la grande satisfaction des populations », a- t-il poursuivi.
En dépit du manque de budget pour mener une tâche de telle envergure, le maire d'Owando a mis en application un principe : celui de faire ce que l'on peut avec rien. Car, dit-il, ce que les populations attendent des autorités, ce ne sont pas des rapports, mais, entre autres priorités, c'est l'assainissement. En bref, Martin Laurent Élénga souhaite que l'administration locale soit plus proche de la population et qu'elle se reconnaisse dans son action.
D'autres sujets préoccupent le maire, comme la conservation des dépouilles à l'hôpital 31-Juillet. Avec l'accroissement de la population, la ville d'Owando a besoin d'être équipée d'une morgue, les structures existantes étant défectueuses.
« À cela s'ajoute le problème des moyens de transport en commun pour permettre aux populations de se déplacer d'un point à l'autre », a souligné Martin Laurent Élénga, qui a encore du pain sur la planche...
Jean Dany Ébouélé 
                                   Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire