Google+ Badge

vendredi 13 janvier 2012

ONU : le Conseil de sécurité examine le « concept stratégique pour les futures opérations de l'Amisom »

Ramtane Lamamra, le commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine (UA), a présenté au Conseil de sécurité, le 11 janvier à New York, « le concept stratégique pour les futures opérations de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) », qui a été adopté le 5 janvier par l'UA.

Celui-ci vise l'augmentation des effectifs de l'Amisom de 12 000 à 17 731 hommes, dont 5 700 provenant du contingent djiboutien et kényan ; le déploiement par le Burundi et l'Ouganda de contingents supplémentaires ; l'intégration de contingents de l'Amisom dans les zones libérées ; l'extension de la zone relevant de la responsabilité de l'Amisom ; la fourniture des moyens de mise en œuvre et des multiplicateurs de la force requis ; l'amélioration des conditions de sécurité pour le gouvernement fédéral de transition et les forces alliées.
 
Ramtane Lamamra a rappelé que l'affaiblissement des extrémistes Al-Chabaab et les progrès enregistrés en Somalie ont été possibles grâce à une Amisom sous-financée et sous-équipée. « Les progrès sont là, mais les défis demeurent », a-t-il dit, face à une communauté internationale dont l'action a été jusqu'ici « tardive, partielle et inadéquate ».

Le représentant du Burundi, Herménégilde Niyonzima, a déclaré que l'instabilité en Somalie a parfois été perçue comme un problème burundais ou ougandais. Le représentant de la France, Gérard Araud, a indiqué vouloir étudier les coûts et l'utilité de l'opération, y compris les « multiplicateurs de forces et les équipements de soutien ».
 
Outre les défis militaires, le secrétaire général adjoint aux Affaires politiques de l'ONU, Lynn Pascoe, a insisté sur les défis politiques et a félicité le bureau d'appui des Nations unies à l'Amisom pour son travail remarquable. 

                                 Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire